/news/elections

Sept luttes électorales à surveiller lundi

Christopher Nardi - Le Journal de Montréal

candidats liberaux Quebec

Simon Clark/Agence QMI

Voici sept circonscriptions qui pourraient donner lieu à une soirée électorale palpitante à suivre :

Laurier-Sainte-Marie (Montréal)

Lorsque l’écologiste Steven Guilbeault s’est lancé dans la course pour les libéraux cet été, il était clair que cette circonscription serait le théâtre d’une chaude lutte entre lui, la néo-démocrate Nimâ Machouf (qui remplace la députée sortante Hélène Laverdière) et Michel Duchesne (Bloc québécois). À quelques jours du scrutin, la question à savoir qui remplira l’ancien siège de Gilles Duceppe reste toujours sans réponse claire.

GEN-STEVEN-GUILBEAULT

Joël Lemay / Agence QMI

Beauce

L’an dernier, le député de Beauce, Maxime Bernier, a quitté avec fracas le Parti conservateur du Canada (PCC) pour ensuite fonder le Parti populaire du Canada (PPC). Depuis, plusieurs se demandent si les électeurs beaucerons sont avant tout des partisans conservateurs ou des partisans de M. Bernier. La réponse viendra certainement lundi soir. Chose certaine, il devra surmonter l’importante opposition des producteurs laitiers dans sa région, qui lui en veulent pour ses critiques virulentes à l’endroit du système de gestion de l’offre.

Jagmeet Singh

POOL/SEAN KILPATRICK/LA PRESSE CANADIENNE

Hochelaga (Montréal)

Le départ de la députée néo-démocrate Marjolaine Boutin-Sweet a mis la table à une intense lutte à trois entre Catheryn Roy-Goyette (NPD), Simon Marchand (BQ) et Soraya Martinez (PLC). Depuis sa création en 2004, le comté a élu quatre fois des députés du Bloc avant de passer au NPD en 2011. L’élection de Mme Martinez serait donc une première pour les libéraux dans cette circonscription de l’est de Montréal.

Québec

Un autre ministre libéral qui risque de perdre son siège est Jean-Yves Duclos. Sur le terrain, des sources disent au Journal que celui qui détient le portfolio de la Famille, des Enfants et du Développement social est « de plus en plus nerveux » face à la montée du Bloc québécois dans son comté. Cette circonscription est d’autant plus intéressante pour le Bloc, qu’une victoire représenterait une percée au cœur de la capitale provinciale.

Rivières-des-Milles-îles (Laval/Rive-Nord)

De toutes les circonscriptions de Laval, celle qui couvre une partie de l’île Jésus et de la Rive-Nord est la seule qui pourrait échapper aux libéraux. C’est du moins ce que disent tout haut les stratèges des partis de l’opposition, et tout bas certains libéraux. Un indice que le parti croit que le siège pourrait aller au Bloc québécois, selon des sources libérales ? Le chef Justin Trudeau faisait le tour de la région cette semaine, et n’a prévu aucun arrêt dans la circonscription de Linda Lapointe.

Rosemont-la-Petite-Patrie

Est-ce que le chef adjoint du Nouveau Parti démocratique (NPD), Alexandre Boulerice, pourrait perdre sa place à la Chambre des communes ? Ce n’est pas impossible. Les libéraux ont mis le paquet dans l’espoir de faire élire leur candidate Geneviève Hinse, l’ancienne chef de cabinet de la ministre fédérale de la Santé. Mais avec l’élan libéral qui s’essouffle au Québec, celui de Mme Hinse en fera-t-il tout autant ?

Dominick Gravel/Agence QMI

 

La Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

La ministre libérale Diane Lebouthillier a créé la surprise en 2015 lorsqu’elle a ravi ce siège en territoire typiquement bloquiste et péquiste (et qui a viré exceptionnellement au NPD durant la vague orange de 2011). Cette fois, le Bloc québécois (fortement épaulé par les ressources du Parti québécois) a tout mis derrière son candidat Guy Bernatchez, et les stratèges de plusieurs partis croient qu’il y a de bonnes chances que la ministre n’obtienne pas de deuxième mandat.

TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

 

Dans la même catégorie