/news/elections

À quel parti le soleil profitera-t-il demain?

TVA Nouvelles

Alors que les Canadiens seront appelés aux urnes, lundi, pour choisir qui formera le prochain gouvernement, une invitée de dernière minute pourrait jouer un rôle très important : la météo!

«La participation électorale dépend de plusieurs facteurs, mais surtout de la météo», a expliqué le météorologue Gilles Brien, dimanche matin, à «Salut! Bonjour». «Et l’effet météo peut avoir des conséquences bien plus grandes qu’on croit», a-t-il ajouté.

Selon le météorologue, diverses études ont démontré que les tempêtes de neige ou de pluie ont eu pour effet de diminuer le taux de participation lors de plusieurs élections.

Or, lundi, les belles conditions météorologiques ne devraient donc pas être un obstacle pour les électeurs à travers le pays!

«Quand il fait beau, il n’y a pas de problème pour aller voter. Lundi, 25 millions de Canadiens vont profiter de conditions ensoleillées», a poursuivi le météorologue.

Mais sachez que le soleil et la chaleur pourraient aussi modifier votre vote!

«L’effet météo est surtout remarquable lorsque les candidats sont nez à nez comme c’est le cas cette année au Canada. S’il fait très beau ou très chaud, certains effets psychologiques peuvent jouer», a expliqué Gilles Brien.

«Les études comportementales nous montrent que le beau temps va favoriser l’optimisme, les pensées positives et la prise de risque», a-t-il dit.

Le beau temps pourrait donc vous inciter à voter plus à gauche, selon des études.

«Le beau temps peut favoriser la gauche, parce que les gens vont prendre des décisions plus risquées et appuyer des idées plus progressistes. Si l’effet météo est au rendez-vous, ça pourrait être un petit coup de main pour la gauche, comme le Bloc, mais surtout les verts», a conclu le météorologue à «Salut! Bonjour».

Dans la même catégorie