/news/politics

Un président plus économe et transparent que son prédécesseur

Annabelle Blais - Le Journal de Montréal

Francois Paradis Crucifix  salon bleu

Simon Clark/Agence QMI

Carte de membre chez Costco, vin à 11 $, vols en classe économique, réunions sans alcool, le président de l’Assemblée nationale, François Paradis, a un train de vie plus austère et est plus transparent que son prédécesseur.

M. Paradis s’était d’ailleurs engagé à faire preuve de plus de transparence et de rigueur dans la gestion des dépenses après que notre bureau d’enquête eut révélé que l’ancien président, Jacques Chagnon, « payait la traite » aux députés.

Nous avons donc voulu vérifier si le nouveau président tenait parole. Nous avons envoyé, à deux ans d’intervalle, les mêmes demandes d’accès à l’information concernant leurs dépenses respectives.

Livre ouvert

M. Paradis, contrairement à M. Chagnon, accepte d’ouvrir les livres. Il révèle ses frais de restaurant ou de transport et les dépenses associées à son cabinet.

Cette transparence variable s’explique par un article de la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics, où la divulgation d’information concernant l’Assemblée nationale est laissée à la discrétion du président.

Si cette fois-ci, M. Paradis a accepté de partager avec nous ses allocations de dépenses, rien ne l’empêcherait d’être plus cachottier dans quelques années.

Voyages en avion

Jacques Chagnon

7724 $ pour un voyage à Paris en classe affaires en janvier 2018. Cette information n’a été accessible qu’après que Jacques Chagnon eut quitté son poste.

François Paradis

1216 $ pour le même voyage en classe économique en janvier 2019

Dépenses en voyage

Jacques Chagnon

Au cours des missions à l’étranger, M. Chagnon « gâtait » les députés qui l’accompagnaient, selon nos sources.

Son bureau refusait toutefois de divulguer avec précision l’ampleur des dépenses.

François Paradis

Facture pour un modeste croque-monsieur, déplacement en transport en commun, petit déjeuner à l’hôtel ; on ne constate rien d’extravagant dans les dépenses du nouveau président. Des achats de 175 $ sont toutefois dans une catégorie « divers », sans plus de précisions.

Frais de teinturier

Jacques Chagnon

Questionné à savoir pourquoi il refusait de révéler les dépenses en alcool, M. Chagnon avait répondu d’un ton sarcastique qu’il n’allait quand même pas révéler ses dépenses de teinturier pour des « petites culottes ».

François Paradis

27 euros pour faire nettoyer deux pantalons et un pull lors de ce déplacement à Paris.

Alcool et vin

Jacques Chagnon

Il refusait de dévoiler les coûts de la consommation de vin des parlementaires dans le cadre des activités de l’Assemblée nationale au Québec ou à l’étranger.

Une source nous avait toutefois confié : « Jacques exagère, ça n’a pas de bon sens. Cet été [en 2017] au Luxembourg, il a payé la facture à tout le monde. Le vin coulait à flots, deux à trois bouteilles par personne. Il a été sept jours sur ce rythme-là. »

François Paradis

La seule facture d’alcool que nous avons obtenue en est une pour son cabinet en mai 2019. Il n’est pas rare que les présidents et les whips des partis offrent un verre à des invités.

Les achats ont tout de même été réalisés à la SAQ dépôt afin de profiter d’un rabais de 15 %. Ainsi huit bouteilles de Castillo de Almansa, qui se vendent normalement à 12,55 $ chacune, n’auront coûté aux contribuables que 10,58 $ l’unité.

Réunions du bureau de l'Assemblée nationale (BAN)

Jacques Chagnon

Le bon vin et les repas gastronomiques cinq services avec homard étaient de coutume.

« Tout le monde voulait aller aux réunions du BAN... parce que c’était très bon », nous avait dit une source. La consommation de bouteilles à 40 $ était courante lors des séances de travail qui se tiennent généralement en début d’après-midi.

François Paradis

On ne trouve aucune trace d’alcool sur les factures des réunions de M. Paradis au restaurant de l’Assemblée nationale, Le Parlementaire.

Deux sources nous confirment aussi qu’il n’y a plus d’alcool aux réunions du BAN et que des repas plus modestes sont maintenant servis.

Autres dépenses du cabinet

Jacques Chagnon

Nos demandes pour avoir accès à ce genre d’information avaient été refusées. « Le président Chagnon n’a pas jugé opportun de vous donner accès à ces documents. [...] Je dois prendre acte de cette décision, et, sans autre considération, refuser l’accès aux documents », avait-on répondu à une de nos demandes.

François Paradis

Le cabinet est maintenant membre de Costco (68 $ par année) pour profiter des rabais au volume.

On y a notamment déniché de petits chocolats suisses au prix total de 220 $ pour 16 paquets, ainsi que des emballages format géant de petits caramels. Ces friandises sont servies dans des plats un peu partout dans les bureaux.