/news/society

Absentéisme à l’école: doit-on faire payer les «parents-rois»?

TVA Nouvelles

L’absentéisme à l’école peut être attribué à plusieurs facteurs, mais Richard Martineau aimerait qu’on s’attarde à l’un d’eux en particulier : les parents qui retirent volontairement leurs enfants de l’école pour des raisons douteuses.

En entrevue avec Mario Dumont jeudi matin, le président de la Fédération québécoise des directions d’établissements affirmait à cet effet que l’absentéisme augmentait chez les élèves. En plus de causer des maux de tête pour les écoles, ce phénomène a aussi a aussi une forte incidence sur le niveau de décrochage des étudiants.

Une situation qui agace grandement Richard Martineau.

«On parle souvent des enfants-rois, mais la pomme ne tombe jamais très loin de l’arbre. Il y a aussi des parents-rois», affirme-t-il, dénonçant ceux qui ne veulent pas changer leurs habitudes ou leurs plans de voyage pendant l’année scolaire.

«En France il y a des amendes assez salées aux parents qui retirent leur enfant de l’école de manière récurrente et sans justification», propose le chroniqueur comme piste de solution.

«Il n’y a rien de mieux que de viser le portefeuille de ces parents pour leur faire mal. Si tu leur parles de l’avenir de leur enfant ou de l’importance de rester en cours, on dirait que ça ne les touche pas vraiment [...] Est-ce qu’on est rendus là», s’interroge-t-il

«Ne pensez pas qu’à vous», conclut Richard Martineau.