/news/elections

Alexandre Boulerice survit à l'écroulement du NPD au Québec

Agence QMI

Le chef adjoint du NPD et principal visage du parti au Québec, Alexandre Boulerice, a résisté aux vagues bloquiste et libérale pour conserver son siège dans Rosemont–La Petite-Patrie, à Montréal.

Le député sortant a obtenu l'appui de 42,3 % des électeurs, devant la libérale Geneviève Hinse (24,1 %) et le bloquiste Claude André (24 %).

Ce faisant, M. Boulerice est devenu le seul représentant du NPD dans la Belle Province. Quelques autres candidats du parti, comme Ruth Ellen Brosseau, dans Berthier-Maskinongé, et Pierre-Luc Dusseault, dans Sherbrooke, ont mené de bonnes luttes à leurs adversaires, mais ont dû s'avouer vaincus.

En comparaison, en 2015, le NPD avait fait élire 16 députés au Québec.

Porté une première fois aux Communes par la vague orange qui avait déferlé sur le Québec en 2011, Alexandre Boulerice avait remporté 51 % des voix en 2011 et 49 % en 2015. Il avait succédé à Bernard Bigras, du Bloc québécois.

Alexandre Boulerice s'était imposé comme un pilier du parti dans la Belle Province, allant jusqu'à obtenir le rôle de lieutenant du NPD au Québec en 2015 et celui de porte-parole en matière d'environnement en 2018.

 

Dans la même catégorie