/news/elections

Rhéal Fortin l'emporte devant la conservatrice et ex-olympienne Sylvie Fréchette

Michael Nguyen | Journal de Montréal et TVA Nouvelles

Le député sortant du Bloc québécois Rhéal Fortin est élu dans Rivière-du-Nord, où il affrontait la candidate vedette Sylvie Fréchette.

En 2015, il avait remporté 32,1 % du vote dans Rivière-du-Nord, devant le NPD (30,1 %) et les libéraux (26,4 %). Les conservateurs avaient fini loin derrière avec 8,5 % des voix.

En entrevue au Québec Matin, il s'est dit très heureux de sa réélectionet de la performance de son parti. D'avoir plus de 12 députés (le minimum pour être reconnu comme parti officiel aux Communes) fera toute la différence du monde, selon lui. 

«C'est sûr que j'aurais aimé qu'on soit 55, ou 78... Mais 32, c'est beaucoup. À tous les 4-5- ans, ils nous disent que le Bloc est mort. Mais malgré les embûches, les gens reviennent au Bloc, a-t-il soutenu. On a été élus sur une plateforme, et on va tenir notre bout.»

Vers un second mandat

Indépendantiste de longue date, M. Fortin est député bloquiste depuis 2015, lorsqu’il a délogé le NPD dans cette circonscription. À peine deux jours après les élections, il est devenu chef par intérim du Bloc, à la suite de la démission de son chef Gilles Duceppe.

Il a ensuite laissé sa place de chef à Martine Ouellet, qui a fait sombrer le Bloc dans une crise sans précédent avec la démission de sept des 10 députés du parti politique, dont M. Fortin. Ils ont réintégré le Bloc après le départ de Mme Ouellet.

Durant son premier mandat de quatre ans au Parlement à Ottawa, M. Fortin a été porte-parole du parti en matière de justice et d’affaires intergouvernementales. Il s’est également investi dans la lutte au proxénétisme et à la traite de personnes.

Opposition vedette

Même s’il était arrivé en quatrième place dans Rivière-du-Nord en 2015, le Parti conservateur du Canada vise haut dans ce comté cette année, avec comme tête d’affiche l’ex-championne olympique en nage synchronisée Sylvie Fréchette.

La candidate, membre du Temple de la renommée du sport canadien, est une figure bien connue de la région, puisqu’elle habite Prévost et parce qu’elle a fondé un club de nage synchronisée à Saint-Jérôme. Elle est également impliquée dans le programme sport-études de la Polyvalente de Saint-Jérôme.

« Je veux être aussi présente que je l’ai toujours été, c’est mon chez-moi la Rivière-du-Nord. C’est mon petit jardin. (...) Je veux travailler à des projets constructifs pour les enfants, les personnes âgées, les femmes », avait-elle expliqué lors de son plongeon en politique.

Dès le début de sa campagne électorale, Mme Fréchette avait toutefois cafouillé sur la position de son parti en matière d’avortement.

Elle avait en effet affirmé que les conservateurs ne rouvriraient pas le débat sur la question, alors que le chef Andrew Scheer, lui-même antiavortement, a promis de permettre à ses députés de déposer des projets de loi pro-vie.

Dans la même catégorie