/news/elections

Avortement: «j’ai répété ce qu’on m’avait dit de dire» - Sylvie Fréchette

TVA Nouvelles

La candidate-vedette du Parti conservateur dans Rivière-du-Nord, Sylvie Fréchette, n’a pas gagné son pari de remporter la circonscription où elle est pourtant bien connue et impliquée.

«Je n’aime pas me faire dire que j’ai perdu. Je ne peux pas perdre avec tout ce que j’ai appris et tout le travail qui a été fait sur le terrain», a-t-elle déclaré à TVA Nouvelles peu de temps après l’annonce de sa défaite.

La médaillée olympique croit avoir tout donné pour remporter l’élection.

«Les longueurs des journées, les mains serrées, ça je le sais que mon équipe et moi on a absolument rien à redire là-dessus», a-t-elle ajouté.

Dès le début de sa campagne électorale, Mme Fréchette avait toutefois cafouillé sur la position de son parti en matière d’avortement.

Elle dit avoir appris de cette expérience, mais jette la faute sur le leadership du Parti conservateur.

«Ce n’était pas ma déclaration sur l’avortement. C’est ce qu’on m’avait dit de dire. Alors moi j’ai répété ce qu’on m’avait dit de dire. Finalement ça créé tout un éclat au tout début», admet-elle.

Le Parti conservateur du Canada visait haut dans ce comté cette année, avec l’ex-championne olympique en nage synchronisée. En 2015, le candidat conservateur s’était retrouvé au 4e rang.

Sylvie Fréchette aura fait un peu mieux en arrivant 3e au suffrage populaire, et en récoltant 6891 voix.

C’est le député sortant, Rhéal Fortin du Bloc québécois qui a ravi le compté avec 30 620 voix, devant la libérale Florence Gagnon qui a cumulé 12 954 voix.

Dans la même catégorie