/news/elections

Le Bloc en voie de disparition sur l’île de Montréal

Jean-François Cloutier | Journal de Montréal

POL-BLOC-QUEBECOIS

Joël Lemay / Agence QMI

Malgré sa renaissance, le Bloc québécois aura de plus en plus de mal à faire élire des députés sur l’île de Montréal, croient plusieurs anciens ténors du parti.

Embourgeoisement d’anciens quartiers ouvriers, augmentation marquée du nombre d’immigrants, redécoupage défavorable de la carte électorale, alliance tacite de Québec solidaire avec le NPD anti-loi 21; l’élection d’un seul député bloquiste sur l’île malgré une vague bleu poudre dans le 450 ne serait pas un hasard.

«Québec solidaire [qui détient plusieurs circonscriptions à Mont­réal] se dit souverainiste, mais au fédéral, il travaille avec le NPD. Même chose pour Projet Montréal de Valérie Plante», avance l’ancien chef Gilles Duceppe.

Il estime que son parti ne peut plus compter à Montréal sur le vote de souverainistes autrefois acquis au PQ et au Bloc, et qui sont aujourd’hui passés à Québec solidaire.

L’ex-chef Daniel Paillé croit pour sa part que Laurier–Sainte-Marie et Ahuntsic-Cartierville, deux circonscriptions libérales autrefois bloquistes, ont fait l’objet d’un redécoupage qui rend à peu près impossible l’élection de nouveaux députés bleu poudre.

«Il y a beaucoup de condos qui ont été construits dans Laurier–Ste-Marie», ajoute-t-il, faisant remarquer que Gilles Duceppe avait perdu en 2015 par une marge plus forte qu’en 2011.

Hochelaga rouge

L’ancien député bloquiste Réal Ménard estime de son côté que la victoire dans Hochelaga de la libérale Soraya Martinez-Ferrada ne devrait pas être vue comme une aberration.

«Le quartier a changé, il y a plus de propriétaires occupants au profil libéral», dit-il.

Il note que la proportion d’immigrants était de 14% dans Hochelaga lorsqu’il était député et qu’elle est aujourd’hui plus proche de 20%. Pour le politologue André Lamoureux, de l’Université du Québec à Montréal, le déclin du Bloc à Montréal est une tendance lourde, irréversible.

«La démographie a complètement changé», commente-t-il.

Dans la même catégorie