/regional/saguenay

«Notre chef aurait pu être meilleur», dit le conservateur Richard Martel

Kate Tremblay | TVA Nouvelles

Au lendemain de sa victoire, le conservateur Richard Martel qui a été réélu dans Chicoutimi-Le Fjord est déçu de son chef.

Sans dire qu'Andrew Scheer a nui aux performances des candidats de son parti, Martel est convaincu qu'il aurait pu faire une meilleure campagne électorale.

«Ça n'a pas été sa meilleure performance au Québec», a-t-il confié mardi matin alors qu'il était de retour au travail à son bureau de circonscription.

«Même si je me mettais la tête dans le sable, il faut être réaliste. M. Blanchet a été très bon et notre chef aurait pu être meilleur. Ça demeure notre homme pour l'instant et on verra ce qui va se passer dans le futur.»

L'ex-entraîneur de hockey a été réélu dans Chicoutimi-Le Fjord avec seulement 614 voix de majorité sur sa plus proche rivale, Valérie Tremblay du Bloc québécois.

Ce n'est pas la performance d'Andrew Scheer qui a failli lui coûter la victoire selon lui, mais plutôt la vague bloquiste.

«Je le sentais que les gens étaient déchirés pendant la campagne, a-t-il admis.

«Les électeurs me le disaient qu'ils avaient de la difficulté à faire leur choix. Mais mon équipe et moi sommes fiers de ne pas avoir été emportés par la vague bloquiste. On a tellement travaillé fort. Je ne voulais pas qu'on l'échappe.»

Soixante-six pour cent des électeurs ont fait valoir leur droit de vote dans Chicoutimi-Le Fjord.

Richard Martel avait été élu une première fois en juin 2018 lors d'une élection partielle, à la suite du départ de Denis Lemieux.