/news/currentevents

Une scène de crime perturbante pour les policiers du SPVM

La découverte de la triste scène de crime qui attendait les agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM),  hier soir à l’angle de Curatteau et Pierre-De Coubertin, où un père aurait tué ses deux enfants avant de se suicider dans la maison familiale, a créé la commotion chez les premiers policiers arrivés sur place.

«Toutes les scènes de crime sont difficiles, mais les scènes qui impliquent des enfants sont beaucoup plus difficiles», explique Manuel Couture, porte-parole du SPVM.

Un homme de 40 ans aurait tué sa fillette de 5 ans et son fils de 7 ans avant de mettre fin à ses jours par pendaison.  Il semblerait que les jeunes enfants ont été mutilés.

C’est sa conjointe et la mère des enfants qui aurait découvert les trois corps vers 21h mardi soir à son retour du travail.

L’une des victimes aurait été trouvée au sous-sol de la résidence, alors que le corps du deuxième enfant aurait été découvert à l’étage. Quant au père de famille, il était sans vie dans la chambre principale.

Pères et mères de famille

 «On parle de policiers qui sont pères et mères de jeunes enfants qui entrent à l’intérieur et qui vont faire la macabre découverte. Dans ce cas-ci, le commandant (du poste de police) a retiré les policiers des opérations et on leur offre tout le suivi nécessaire», fait savoir Manuel Couture.

L’hypothèse d’enquête menée par les crimes majeurs du SPVM est celle d’un double meurtre suivi d’un suicide.

Il semble que le couple était en instance de séparation et que le père aurait tenu des propos suicidaires.

♦ Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez communiquer avec la Ligne québécoise de prévention du suicide au 1 866-APPELLE (277-3553) ou au www.aqps.info

Dans la même catégorie