/regional/montreal/montreal

Montréal forcera 24 000 propriétaires à changer leurs tuyaux

Quelque 24 000 propriétaires montréalais devront remplacer leurs entrées de service d’eau en plomb, à leurs frais. Autrement, la Ville fera les travaux et leur refilera la facture.

Le coût des travaux pour une résidence privée est estimé entre 2200 $ et 5000 $. «Depuis que la Ville agit pour remplacer des entrées de service en plomb sur le domaine public, moins de 10 % des propriétaires ont modifié la partie privée», a souligné la mairesse de Montréal, Valérie Plante, mercredi.

«Les propriétaires ont eux aussi une responsabilité majeure dans ce dossier», a-t-elle soutenu, rappelant qu’il s’agit d’un enjeu de santé publique, puisque l’exposition au plomb dans l’eau est nuisible.

La Ville prévoit dépenser 516 millions $ pour remplacer 48 000 entrées de service publiques en plomb par des tuyaux en cuivre d’ici 2030, et 41 millions $ seront investis dans le dépistage et la remise de filtres.

 

Accélérer la cadence

Les propriétaires étant souvent peu enclins à changer les tuyaux en plomb reliant les habitations au réseau d’eau municipal, la Ville veut accélérer la cadence.

Le dépistage pour identifier les entrées en plomb sera complété dès 2022. Dès que la présence de métal sera confirmée à une résidence, le propriétaire devra remplacer la section privée de l’entrée de service.

S’il refuse, la Ville fera le remplacement de la section privée en même temps que celui de la section publique.

Le propriétaire sera avisé quelques mois à l’avance, et la facture pour la section privée lui sera acheminée. Il pourra étaler ses paiements sur 15 ans.

Cette façon de procéder est «excessivement rare pour la Ville, mais absolument nécessaire», selon Mme Plante.

Pour l’instant, une carte interactive en ligne permet de s’informer sur la présence de plomb. Les entrées de service des bâtiments construits après 1970 et de ceux de plus de huit logements sont moins susceptibles d'avoir été construites en plomb.

Un risque flou

Les risques pour la santé associés au plomb dans l’eau potable dans les quantités observées à Montréal restent faibles et difficiles à mesurer, selon les autorités de santé publique, qui veulent quand même réduire le plus possible l’exposition à ce métal toxique.

Le Dr David Kaiser, de la Direction régionale de santé publique de Montréal, explique que l’exposition à long terme au plomb, même à de faibles doses, peut affecter le développement du cerveau chez les enfants et avoir un impact sur la santé cardiovasculaire des adultes.

Si, à l’échelle de la population d’une ville, la consommation de plomb dans l’eau devient un enjeu de santé publique, les impacts individuels sont toutefois peu observables, a assuré le Dr Kaiser, qui affirme que la situation ne pose pas de risques immédiats et que l’eau demeure sécuritaire à consommer.

Les jeunes enfants et les femmes enceintes sont plus à risque de développer des problèmes liés à l’exposition au plomb

Voici comment savoir si vous avez une conduite d'eau en plomb chez vous

Vous souhaitez savoir si vous avez une conduite d’eau en plomb à votre adresse? La Ville de Montréal a dévoilé mercredi matin un outil afin de vous permettre de le savoir.

Il vous suffit de cliquer sur ce lien internet et d'y entrer votre adresse.

Montréal annonçait mercredi matin son intention de bonifier son plan d’action pour remplacer les entrées de service en plomb. «Cela lui permettra de s’aligner sur les plus récentes études scientifiques et la recommandation de Santé Canada de faire passer de 10 à 5 microgrammes par litre la concentration maximale de plomb dans l’eau potable», pouvait-on lire dans le communiqué émis par le cabinet de la mairesse Valérie Plante.

«L'eau produite à Montréal est d'excellente qualité. Ce sont les entrées de service en plomb, soit le tuyau qui raccorde la maison au réseau municipal, qu'il faut éliminer. Les nouvelles études ainsi que la position de Santé Canada commandent de nous attaquer avec vigueur à cet enjeu», poursuit-on.

Cette carte interactive a été conçue à partir des résultats des opérations de dépistage menées entre 2007 et 2018. Elle sera mise à jour régulièrement, confirme la Ville.

Recommandations de la Ville de Montréal

1) Consulter la carte des entrées de service en plomb;

2) Diminuer l'exposition au plomb dans l'eau du robinet et réduire le risque au minimum:

- en utilisant un pichet filtrant, un filtre attaché au robinet ou un filtre installé sous l'évier. Ces dispositifs doivent être certifiés par l'organisme NSF pour la réduction du plomb conformément à la norme NSF/ANSI no 53, et les consignes d'installation et d'entretien du fabricant doivent être suivies rigoureusement;

- en utilisant un filtre jusqu'à ce que le remplacement complet de votre entrée de service soit effectué;

3) Intégrer les gestes suivants dans votre routine quotidienne : laisser couler l'eau du robinet pendant quelques minutes après qu'elle soit devenue froide. Toujours utiliser de l'eau froide pour cuisiner. Nettoyer régulièrement l'aérateur (tamis) de votre robinet;

À noter qu'il est inutile de faire bouillir l'eau : le plomb ne s'évapore pas et n'est pas détruit par l'ébullition.

4) Pour les propriétaires: remplacer la partie privée de l'entrée de service de votre bâtiment si elle est en plomb, afin de permettre à la Ville d'accélérer la cadence des travaux. Sans quoi, la Ville de Montréal la remplacera en même temps que la partie publique, et ce, à vos frais. Les modalités de paiement seront communiquées ultérieurement.

(Source: Ville de Montréal)

Dans la même catégorie