/news/elections

Le Bloc ne s’est jamais collé à la CAQ, dit Blanchet

Vincent Larin | Journal de Montréal

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, affirme ne s’être jamais collé aux positions de la Coalition avenir Québec pour se faire élire. Selon lui, il s’agit d’une invention des médias.

«Ni moi ni aucun de mes députés n’avons jamais dit qu’on était de quelque façon à la remorque du programme de la CAQ. Il y a un narratif média qui a véhiculé ça dans l’honneur et l’enthousiasme, ça ne vient pas de nous», a affirmé Yves-François Blanchet à la sortie du premier caucus de son parti depuis l’élection du 21 octobre.

Le Bloc québécois est une formation souverainiste avant tout, a-t-il rappelé, en ajoutant que son parti n’avait toutefois pas eu pour mandat des électeurs de promouvoir l’indépendance de la province.

«Nous sommes une formation souverainiste, et le fait qu’on prenne acte que ce n’était pas la nature du mandat qu’on a sollicité ou que les Québécois nous ont donné, ne veut pas dire que l’institution Bloc québécois, qui appartient à ses membres, est moins une institution souverainiste, elle l’est clairement», a-t-il expliqué.

Yves-François Blanchet, ne s’est pas formalisé outre mesure des déclarations de la ministre du gouvernement Legault, Sonia Lebel, qui a minimisé le rôle que pourra jouer le parti souverainiste dans les relations entre Québec et Ottawa.

«Les gens vont rencontrer qui y veulent, comme ils veulent, quand ils veulent, et nous on va rester ouvert et cordial à l’endroit de quiconque va travailler dans l’intérêt du Québec», a déclaré Yves-François Blanchet à la sortie du premier caucus de son parti depuis les élections fédérales, jeudi, à Québec.

Disant être ouverte à rencontrer des représentants de tous les partis fédéraux, la ministre responsable des Relations canadiennes du gouvernement Legault, Sonia Lebel, avait expliqué plus tôt ne pas vouloir offrir de passe-droit au Bloc.

«[Les bloquistes] partagent beaucoup de nos préoccupations parce qu’ils ont les intérêts des Québécois à cœur également, comme tous les députés québécois, mais ils ne feront pas le pont entre nous et le gouvernement, on va négocier de gouvernement à gouvernement», avait tenu à préciser Sonia Lebel à l’entrée de la réunion quotidienne des élus caquistes jeudi.

Nouveaux officiers

En présentant les nouveaux officiers de son parti, Yves-François Blanchet a soutenu qu’il souhaitait faire de la politique «positive» et «poliment».

«Ne vous attendez pas à ce que des élus du Bloc québécois crient dans le parlement ou tapent sur leur bureau ou lancent des insultes», a-t-il expliqué, entourées des 31 autres députés du parti.

C’est le doyen de la Chambre des communes et député de Nicolet-Bécancour-Saurel, Louis Plamondon, qui occupera la fonction de président du caucus.

La députée de la circonscription de Salaberry—Suroît, Claude De Bellefeuille, hérite des fonctions de whip du parti alors que l’ex-député du Parti québécois, Alain Therrien, devient leader parlementaire du Bloc.

Par ailleurs, Yves-François Blanchet dit s’attendre à ce que le gouvernement minoritaire de Justin Trudeau effectue son mandat de quatre ans, comme le prévoit la loi sur les élections à date fixe adoptée à la Chambre des communes. «Les Canadiens n’ont pas élu un gouvernement minoritaire pour retourner en élection dans un an et demi», a-t-il indiqué.

Le chef du Bloc québécois prend acte de la main tendue par le premier ministre Justin Trudeau qui dit vouloir travailler avec le Bloc québécois pour faire adopter des mesures environnementales. Yves-François Blanchet a toutefois prévenu que son parti interviendrait «à la pièce» selon les enjeux.

«Ce n’est pas parce qu’on peut probablement identifier deux ou trois enjeux majeurs en environnement ou on ne sera pas d’accord avec les libéraux qu’on ferme la porte à toute espèce de discussion. S’il y a de bonnes propositions, il y aura de bonnes propositions. On verra ce qui arrive avec la suite», a-t-il expliqué.

Il a toutefois réservé ses commentaires sur l’avenir du pipeline TransMoutain que Justin Trudeau souhaite élargir.

 

Dans la même catégorie