/finance

Esplanade Cartier: Prével s’apprête à mettre en vente une nouvelle tour de 14 étages

Guillaume Picard | Agence QMI

PHOTO COURTOISIE

Le promoteur immobilier Prével s’apprête à mettre en vente la première phase du nouvel ensemble résidentiel qu’il pilote à deux pas du pont Jacques-Cartier et de la station de métro Papineau, dans le quartier Centre-Sud, à Montréal.

La phase un de l’Esplanade Cartier consistera à ériger un édifice résidentiel de 14 étages au coin des rues Sainte-Catherine Est et Parthenais, à deux pas de Télé-Québec.

Une section de trois étages attenante à ce bâtiment donnera sur une petite place que le promoteur souhaite animée et invitante, à la fois pour les résidents du projet et les gens du quartier.

ARG-IMMOBILIER-PREVEL

PHOTO COURTOISIE

Les 114 unités, réalisées au coût de 86 millions $, comprendront des superficies variant de 300 à 1400 pieds carrés, soit des studios et des condos d’une à trois chambres, dans une fourchette de prix allant de 140 000 $ à 695 000 $, avant taxes.

Les condos pourront paraître plus grands à cause des coursives et des balcons plus imposants qui s’étendront sur toute la longueur des unités.

Des escaliers extérieurs feront un clin d’œil aux triplex montréalais, tout comme les entrées sur rue pour les premiers étages du bâtiment, ainsi que les unités traversant le bâtiment de part en part.

La mise en vente la première phase aura lieu à compter de la fin octobre et la construction doit se mettre en branle au début de 2020, pour une livraison à l’automne 2021.

La phase deux du premier îlot à aménager, toujours au coin des rues Sainte-Catherine Est et Parthenais, s’articulera autour d’un bâtiment de sept étages en forme de «L», sur lequel on retrouvera une piscine de 34 pieds et un espace BBQ.

Le rez-de-chaussée comprendra une salle de vélos et une zone où les résidents pourront flâner, histoire de favoriser les interactions et la vie en communauté.

C’est seulement le mois prochain que Prével dévoilera le plan d’ensemble du terrain en friche de 3,5 hectares.

ARG-IMMOBILIER-PREVEL

PHOTO COURTOISIE

Le promoteur doit attendre que la Ville présente sa propre vision avant de faire connaître la sienne.

Prével ne peut donc pas en dire plus sur les tenants et aboutissants de son plan d’ensemble.

S’il peut lancer la vente des unités de la phase 1, c’est qu’un important travail en amont a été réalisé avec l’arrondissement ces derniers mois.

Il faut aussi tenir compte des consultations publiques menées par l’Office de consultation publique de Montréal dans le cadre du Plan particulier d’urbanisme du Secteur des Faubourgs, qui inclut le redéveloppement des sites de Molson et de Radio-Canada.

«Ce qu’on souhaite, ça ne veut pas dire que c’est ce qui va se réaliser», a dit Laurence Vincent, coprésidente de Prével, en entrevue avec l’Agence QMI.

«Je ne m’attends pas à ce qu’ils proposent exactement ce qu’on voudrait, mais ça ne veut pas dire en fin de compte qu’on ne pourra pas arriver à un compromis intéressant», a-t-elle ajouté, en rappelant que l’ensemble immobilier Esplanade Cartier est développé dans le cadre d’une démarche de cocréation, avec la complicité d’acteurs du milieu.

Discussions

Les discussions avec l’arrondissement concernant les phases subséquentes se poursuivent, incluant tout ce qui a trait aux espaces publics, aux questions touchant au développement durable et au transport actif.

Ce que l’on sait, ce que le terrain devra comprendre 10 % d’espaces verts.

L’ensemble immobilier se tournera aussi vers l’agriculture urbaine et devrait notamment comprendre une forêt comestible et beaucoup de végétation.

«On aimerait que les gens puissent participer et se mettre les mains dans la terre», a dit Mme Vincent.

Prével propose un projet s’intégrant au quartier existant, ceci en prolongeant la trame urbaine de la rue Sainte-Catherine Est, qui est déstructurée dans ce secteur pourtant desservi par une station de métro et voisine de grands axes routiers, tout juste à l’est du centre-ville.

«Les espaces commerciaux sur Sainte-Catherine, on va les faire tourner dans le projet, pour que les gens du quartier rentrent dans le projet.

Le but, c’est que ce soit un site très perméable à l’ensemble du quartier, parce que c’est un de nos principes directeurs», a indiqué Mme Vincent, qui travaille en parallèle sur plusieurs autres projets immobiliers, dont un nouveau qui sera situé dans Tétreaultville, en face du parc Bellerive.

Par ailleurs, le site de l’Esplanade Cartier comprendra éventuellement des espaces à bureaux ainsi que du logement social, abordable et pour les familles afin de répondre à la réglementation à venir de l’administration Plante.

Maison de projet

Comme le développement du projet va s’étirer dans le temps, sur cinq à six ans selon Laurence Vincent, une maison de projet va être créée et sera accessible à tous, sur le site.

Elle accueillera même des ateliers du Carrefour alimentaire Centre-Sud.

«C’est un espace de 3000 pieds carrés qui va être créé pour inciter les gens du quartier à comprendre et à s’intéresser au projet.

Ce ne sera pas un endroit de vente, mais plutôt d’appropriation du projet, c’est quelque chose qu’on voit beaucoup en Europe pour les grands plans d’ensemble qui vont se développer sur plusieurs années», a expliqué Mme Vincent, en ajoutant qu’on retrouvera une serre sur le toit, au-dessus de la maison de projet.

Le nouvel ensemble immobilier de Prével visera des certifications LEED Habitation et LEED Neighborhood.