/news/politics

Le Bloc ne fera pas le «pont» entre Québec et Ottawa, prévient Sonia Lebel

Periode des questions

Simon Clark/Agence QMI

La ministre Sonia Lebel minimise le rôle que pourra jouer le Bloc québécois dans les relations entre Québec et Ottawa.

«(Les bloquistes) partagent beaucoup de nos préoccupations parce qu’ils ont les intérêts des Québécois à cœur également, comme tous les députés québécois, mais ils ne feront pas le pont entre nous et le gouvernement, on va négocier de gouvernement à gouvernement», a tenu à préciser jeudi la ministre responsable des Relations canadiennes, à l’entrée de la réunion quotidienne des élus caquistes.

Le Bloc québécois est de retour en force à la Chambre des communes, avec 32 députés.

Sonia Lebel a accepté de rencontrer jeudi le chef bloquiste Yves-François Blanchet, qui est de passage à Québec pour un premier caucus post-électoral de ses troupes. Elle a souligné que cette discussion s’est tenue à la demande du Bloc. Elle s’est d’ailleurs dit ouverte à rencontrer le député conservateur Alain Rayes, de même que l’élu néodémocrate Alexandre Boulerice.

Le Conseil des ministres du gouvernement libéral de Justin Trudeau sera dévoilé le 20 novembre prochain. «À partir du moment où les ministres responsables des différents dossiers qui nous occupent seront désignés, ça va être ma première priorité», a insisté la ministre du Québec.

Son chef François Legault s’est défendu d’avoir décliné la demande de rencontre du chef bloquiste. Le premier ministre québécois estime que le respect et la politesse commande qu’il rencontre d’abord son homologue fédéral Justin Trudeau avant de s’entretenir avec les partis formant l’opposition.

«J’ai parlé avec M. (Yves-François) Blanchet le soir de l’élection ou le lendemain et j’ai dit à M. Blanchet qu’une fois que j’aurai rencontré M. Trudeau, ça me fera plaisir de rencontrer les gens de l’opposition», a-t-il dit.

Dans la même catégorie