/news/society

On lui refuse l’aide médicale à mourir

Isabelle Dorais | TVA Nouvelles

«Tout ce que je demande, c'est que je veux arrêter de souffrir.» 

C'est le cri du cœur que lance aujourd'hui Sylvie Lacroix, une Magogoise qui a vu son état de santé dépérir à un point tel qu'elle réclame l'aide médicale à mourir, ce que ses médecins lui refusent.

Depuis quatre ans, la femme de 58 ans est aux prises avec des douleurs chroniques liées à l'algodystrophie, la fibromyalgie et le syndrome de Raynaud dont elle souffre.

«Ce n'est pas ce que je voulais de ma vie. J'aimerais ça avoir une vie sans douleur, mais là, je suis fatiguée», a précisé madame Lacroix avant d'éclater en sanglots. 

Prise de tremblement incontrôlable, Sylvie Lacroix réclame de mourir dans la dignité.

 

Récemment, elle a vu ses espoirs disparaître lorsque ses médecins ont décidé qu'elle ne se qualifiait qu'à cinq des six critères pour être admissible.

«Ma maladie me fait souffrir, mais elle ne me fait pas mourir», a ajouté Mme Lacroix.

Elle demande maintenant à ce que les critères pour avoir recours à l'aide médicale à mourir soient revus.