/regional/sherbrooke/centreduquebec

Des citoyens font du bénévolat pour sauver leur épicerie

Charel Traversy | TVA Nouvelles

Des citoyens de Saint-Sylvère, bien déterminés à sauver les services disponibles dans leur petit village du Centre-du-Québec, offrent leur aide bénévolement pour faire fonctionner l'épicerie du coin.

Le commerce, qui sert de quincaillerie, fonctionne grâce à l'appui d'une vingtaine de bénévoles. Il y a un an, lorsque l'ancien propriétaire de l’épicerie a annoncé sa retraite, les citoyens se sont mobilisés pour créer une coopérative. Pour eux, il n’était pas question de perdre ce service et de s'approvisionner dans les villages voisins.

Par exemple, Claude Beaudoin s'occupe de la commande à la SAQ chaque semaine, en plus de gérer les bénévoles. «C’est moi qui s’occupe de contacter les autres pour venir faire du bénévolat. Aussitôt qu'on appelle, les gens répondent bien aux demandes», a-t-il raconté.

«Ils voulaient conserver l'épicerie. La population ne voulait pas la perdre. Notre chiffre d'affaires a augmenté depuis que ça leur appartient, depuis que c'est une coopérative», a expliqué Sylvie Tanguay, coordonnatrice de l’épicerie et vice-présidente du comité de la Coopérative de solidarité St-Sylvère.

Le changement de statut de l'épicerie en coopérative a aussi permis de sauver les emplois offerts par le commerce.

Il faut dire que la petite communauté d'environ 800 habitants est on ne peut plus résiliente, elle qui avait perdu son école en août 2017 lors d'un incendie. La reconstruction de l'édifice, évalué à 4,75 millions $, doit s'entamer l'an prochain et se conclure à temps pour la rentrée 2021.

Malgré ces victoires, les citoyens n'ont pu sauver leur caisse populaire. Celle-ci fermera dans deux semaines, en même temps que d'autres points de service de Desjardins dans le Centre-du-Québec.