/regional/montreal/montreal

5,5 millions $ pour lutter contre l'itinérance à Montréal

Guillaume Cyr | Agence QMI

DOSSIER-SUR-L-ITINÉRANCE-À-MONTREAL

Dominick Gravel/Agence QMI

Le nouveau Fonds réflexe Montréal en itinérance (FRMI) permettra aux services de santé montréalais de mieux gérer les problématiques de dépendance et d'itinérance sur leur territoire.

Un partenariat entre la Ville, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec ainsi que le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal a permis de dégager un montant de 5,5 millions $ à ces fins.

La majorité de l'enveloppe (5,45 millions $) ira directement au FRMI. Le comité exécutif a aussi soulevé mercredi l'idée de la création d'un projet pilote de consommation d’alcool supervisée pour les alcooliques, en plus d’un soutien communautaire en logement social.

Cette nouvelle entente découle des travaux du Bureau de gouvernance en itinérance, dont la première rencontre a eu lieu en juillet 2018. Le gouvernement du Québec contribue à hauteur de 5,25 millions $, et la Ville à hauteur de 250 000 $.

La Ville de Montréal a d’ailleurs demandé dans l’entente à ce que l’avis de l’administration municipale soit entendu lorsqu’il y a des discussions sur l’itinérance entre le fédéral et Québec.