/news/techno

Concours de programmation dans le noir

Béatrice Roy-Brunet | 24 Heures

COURTOISIE OSEDEA

Des programmeurs s’affronteront dans l’obscurité vendredi à l’occasion de la compétition «Code In The Dark», qui vise à lutter contre le décrochage scolaire dans le quartier Saint-Henri, à Montréal.

Les programmeurs n’auront qu’une quinzaine de minutes pour reproduire une page web comportant des titres et des images. Environ 100 participants s’affronteront devant public aux Entrepôts Dominion, situés à proximité du marché Atwater, dans une salle plongée dans le noir.

«Quand on programme, d’habitude, on rentre quelques lignes de code et on va voir le résultat. Là ils sont dans le noir dans le sens où ils ne verront pas le résultat jusqu’à la fin», a expliqué Ivana Markovic, l’une des organisatrices de l’événement. Ainsi, impossible de savoir si des erreurs se seront glissées dans le code avant le dévoilement du résultat.

La compétition est ouverte à tous les concurrents, tant aux étudiants qu’aux professionnels. Afin de remporter le prix de 3000 $, le participant devra toutefois passer à travers trois rondes. «La foule va choisir le gagnant, donc elle contribue à la soirée», a ajouté Mme Markovic.

Contre le décrochage

Les dons amassés lors de l’événement, dont l’entrée est gratuite, seront entièrement versés au projet de l’Académie Osedea, porté par la compagnie montréalaise du même nom, qui organise la soirée «Code In The Dark».

Depuis maintenant cinq ans, la compagnie accueille une vingtaine d’élèves de l’école secondaire Saint-Henri à ses locaux durant huit semaines pour leur montrer les rudiments de la programmation. Cet établissement affiche un des taux de décrochage scolaire les plus élevés de la région montréalaise.

«On voulait offrir un programme pour les jeunes, pour les aider à rester motivés à l’école et à avoir une vision d’un autre métier qu’ils pourraient faire», a raconté Mme Markovic, employée d’Osedea.

«On a eu une rétroaction très positive de la direction, des profs et des jeunes avec qui on a gardé contact et qui sont rendus au cégep», a-t-elle ajouté.

La soirée en est à sa troisième édition, et le concept est inspiré de la Suède. Environ 300 personnes sont attendues dans l’audience.

Pour obtenir des billets, visiter le site : codeinthedarkmtl.dev