/news/techno

Des freins autonomes pour mieux protéger les piétons

TVA Nouvelles

En 2018, 69 piétons ont perdu la vie au Québec. Le système de freinage autonome, déjà disponible sur le marché, permettrait de réduire les risques d'accidents mortels pour les passants.

L'Insurance Institute for Highway Safety a décidé de tester ces dispositifs de freinage qui permettent de stopper une voiture avant qu'elle ne heurte un piéton. Cette technologie a été testée selon trois scénarios différents, avec adultes et enfants.

Les systèmes de freinage autonome les plus performants se retrouvent surtout chez les constructeurs européens, avec en tête des modèles d'Audi, BMW et Subaru. La Ford Fusion, la Sonata de Hyundai et la Optima de Kia figurent au dernier rang du palmarès.

Gabriel Gélinas, chroniqueur automobile, apporte cependant un bémol concernant la précision de ces dispositifs. «À partir du moment où l'on introduit d'autres variables, comme une chaussée détrempée ou l’obscurité, ces systèmes-là performent nettement moins bien que dans les conditions idéales. C'est un facteur important parce que les trois quarts des décès de piétons qui sont frappés par des véhicules surviennent justement la nuit.»

Cependant, ce ne sont pas toutes les voitures qui viennent équipés du système de freinage autonome dans le modèle de base. Quand il n’est pas inclus, il coûte entre 500 et 700 dollars.

Si les constructeurs ont réduit avec le temps les risques d'accidents mortels pour les conducteurs et les passagers, il reste encore beaucoup de travail à faire pour éviter des collisions avec les piétons.

Le chroniqueur automobile rappelle que ce dispositif n'est là qu'en soutient au conducteur. «Il ne faut pas uniquement se fier à lui, loin de là».

«Si l'on peut éviter ne serait-ce qu'un seul accident ou un seul décès, en raison du fait qu'on a une voiture qui est équipée de ce genre de système là, effectivement, ça vaut le coup», conclut Gabriel Gélinas.