/news/politics

Le nouvel ambassadeur de la Chine à Ottawa entre en poste

Agence QMI

Le nouvel ambassadeur de Chine au Canada, Cong Peiwu, entre en fonctions vendredi.

La gouverneure générale du Canada, Julie Payette, a reçu les lettres de créance de M. Peiwu.

Cinq autres nouveaux chefs de missions diplomatiques entraient aussi en poste, vendredi, au terme d’une cérémonie, à la résidence officielle de Mme Payette, Rideau Hall.

Le Canada a aussi un nouvel ambassadeur en Chine, Dominic Barton, depuis peu. Ce dernier a rendu visite cette semaine aux deux Canadiens détenus par Pékin depuis près d’un an, Michael Kovrig et Michael Spavor.

Les relations entre la Chine et le Canada se sont envenimées depuis qu’Ottawa a procédé à l’arrestation de Meng Wanzhou, directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei et fille du fondateur de cette entreprise, à la demande des Américains, en décembre dernier, à Vancouver.

Cette Chinoise conteste son extradition aux États-Unis pour faire face à la justice américaine. Des audiences auront lieu au début de l’an prochain au Canada pour déterminer son sort. En attendant, elle est en liberté surveillée dans la région de Vancouver.

En décembre dernier, les autorités chinoises ont arrêté l'ex-diplomate Michael Kovrig et l'entrepreneur Michael Spavor, les soupçonnant d’espionnage.

Ottawa martèle que ces détentions sont arbitraires et demande la libération des deux Canadiens.

L’ambassadeur Dominic Barton est arrivé pour occuper le poste laissé vacant par le départ de John McCallum. Ce dernier avait été forcé de démissionner après avoir fait des commentaires maladroits au sujet de l’impasse diplomatique avec la Chine. L’ex-ambassadeur avait déclaré qu’il serait «bien pour le Canada» que les États-Unis abandonnent la demande d'extradition à l'endroit de la haute dirigeante du géant chinois des télécoms Huawei, Meng Wanzhou.