/news/law

Permission de sorties avec escorte pour le chauffard Yves Martin

Jean-François Tremblay | TVA Nouvelles

Le chauffard qui avait causé la mort de trois membres d’une même famille, le 1er août 2015 à Chicoutimi, vient d’obtenir une permission pour avoir des sorties de quelques heures avec escorte selon ce que TVA Nouvelles a appris.

Yves Martin avait été condamné à 14 ans de pénitencier et est emprisonné depuis la collision fatale.

À l'extérieur des murs, l’homme ira suivre une thérapie, pourra faire du bénévolat et pourra voir des membres de sa famille.

Les proches des victimes savaient qu'il pouvait y avoir droit, mais elles sont sous le choc de voir ces permissions être accordées.

«Il a le droit de demander des sorties avec escorte et de demander tout ce qu'il veut, a déclaré la mère d’une victime, Danielle Tremblay, mais pour nous autres, ça nous fait mal de voir que c'est comme ça le système. Nous autres, on en a plus de ça (des permissions, NDLR). Tout ce que j'ai, ce sont juste des photos à admirer.»

Les familles ont écrit aux services correctionnels pour exprimer leur opposition à ces sorties escortées.

Danielle Tremblay craint que Martin croise, par hasard, un membre de sa famille qui demeure près du lieu de détention.

L'an prochain, Martin sera admissible à une libération conditionnelle. Les familles des trois victimes vont vouloir se faire entendre.

«On va se battre pour qu'il ne revienne plus au Saguenay», assure Mme Tremblay.

À l'approche des Fêtes, elle demande à la population de ne plus tolérer l'alcool au volant.

«La journée que les enfants sont décédés, si les gens qui l'ont vu passer plusieurs fois avaient dénoncé, peut-être que nos enfants seraient en vie. Alors, c'est tout ce que l'on demande, c'est de dénoncer.»

Hausse des dénonciations

Des chiffres compilés par la police de Saguenay, depuis l'affaire Yves Martin, le nombre de dénonciations provenant du public a presque doublé.

Les dernières données démontraient qu’en 2017, 52% de tous les cas d'alcool au volant étaient rapportés par un citoyen.

Le 1er août 2015, Mathieu Perron, 27 ans, sa conjointe enceinte Vanessa Tremblay-Viger, 27 ans également, et leur fils de quatre ans, Patrick Perron, sont morts dans une violente collision survenue dans le rang St-Paul à Chicoutimi.

Au terme d’un procès devant jury, Yves Martin avait été reconnu coupable des trois accusations lui reprochant d’avoir causé leur décès par une conduite dangereuse, par le fait d’avoir les facultés affaiblies et par son taux d’alcoolémie de plus de .08.

En janvier 2017, le juge François Huot l’avait condamné à un total de 14 ans de pénitencier.

Dans la même catégorie