/news/politics

Recomptage dans Québec: le dépouillement judiciaire aura lieu le 5 novembre

Jérémy Bernier | Agence QMI

Photo d'archives | Annie T. Roussel

Le directeur général des élections du Canada a confirmé vendredi qu’il y aura effectivement un recomptage pour la circonscription de Québec.

C’est la candidate défaite du Bloc Québécois dans la circonscription de Québec, Christiane Gagnon, qui avait fait la demande pour qu’un recomptage judiciaire soit effectué, mardi dernier.

Mme Gagnon avait soulevé des « irrégularités » à la fin de l’élection fédérale, sans toutefois pouvoir prouver quoi que ce soit. Elle avait alors indiqué avoir fait appel à des conseillers juridiques dans l’éventualité où elle contesterait les résultats.

Le dépouillement sera présidé par un juge de la Cour supérieure du Québec dans les locaux de la compagnie Zetec, à Québec, mardi prochain.

Le résultat final sera annoncé sur le site web d’Élections Canada à la fin du processus judiciaire.

325 votes

Rappelons que l’avance du candidat libéral Jean-Yves Duclos se situait à 215 voix lors des résultats préliminaires. Sa victoire a finalement été confirmée alors que 325 votes ont fait pencher la balance en sa faveur lors de la validation du directeur du scrutin.

Lors de l’annonce de la demande du dépouillement judiciaire par le Bloc Québécois, le bureau du candidat libéral avait simplement mentionné que « la démocratie permet cette démarche », sans ajouter toute autre forme de commentaire.

Une telle requête peut être effectuée par n’importe quel électeur s’il considère qu’un fonctionnaire électoral a mal compté des bulletins de vote, inscrit un nombre inexact sur le relevé du scrutin ou que le directeur du scrutin a mal additionné les résultats de ce dernier.