/regional/homepage

Toujours des milliers de clients sans électricité

Agence QMI et TVA Nouvelles

Environ 205 000 abonnés d’Hydro-Québec étaient toujours sans électricité, samedi en fin de soirée, après les vents violents qui ont balayé la province la veille.

À LIRE ÉGALEMENT

Trois régions pourraient demeurer sans courant au-delà de dimanche soir

Les dégâts vus du haut des airs

Forte affluence chez les commerces ouverts

Petit guide pratique en cas de panne

 

À 23 h, le bilan de la société d’État donnait 205 149 foyers toujours dans le noir, principalement en Montérégie (34 164), dans Chaudière-Appalaches (33 906), dans le Centre-du-Québec (27 255), dans les Laurentides (26 367), en Estrie (24 903), en Mauricie (24 374), et dans la Capitale-Nationale (15 300).

À Montréal, le nombre de pannes avait considérablement chuté depuis vendredi, alors qu’on dénombrait 5173 pannes samedi à 23 h.

Vendredi, au plus fort de la tempête, le nombre d’abonnés sans électricité était monté à près d’un million, alors que le Québec était balayé par des vents forts, avec des rafales à plus de 100 km/h. La veille, jeudi, cette tempête de vent avait été précédée par d’importantes pluies. Soixante millimètres de pluie sont tombés sur le sud de la province, jeudi.

Pas moins de 1000 employés des équipes d’urgence d’Hydro-Québec ont été dépêchés sur le terrain pour rétablir le courant à travers la Belle Province.

Au Nouveau-Brunswick, on comptait samedi en fin de soirée quelque 1551 clients sans électricité.

La Montérégie durement frappée

La Montérégie est restée samedi la région du Québec avec le plus grand nombre de clients privés d’électricité, après la tempête automnale qui a frappé la province la veille.

Vers 18 h, quelque 43 133 clients étaient toujours privés de courant. Leur nombre était de 34 164 à 23 h.

À Sorel-Tracy, où une série de poteaux électriques sont tombés en raison du vent, les équipes d’Hydro-Québec avaient fort à faire pour rétablir le courant.

Une partie de la municipalité se trouvait toujours dans une importante zone noire, samedi midi, après le passage de la tempête automnale. Sur le chemin Saint-Roch, une série de poteaux électriques ont été sectionnés et poussés sur la chaussée par les vents, tandis que les fils ont eux été arrachés.

Depuis vendredi matin, les résidents de ce secteur sont privés de courant et les effets commençaient à se faire sentir samedi dans les commerces où l’électricité était disponible.

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a encouragé les familles privées d’électricité qui ont des besoins spécifiques, ceux qui ont des soins à domicile par exemple, à entrer en contact avec la Ville, qui se chargera de leur offrir les services nécessaires dans des locaux publics.