/news/society

Les Québécois pleins de caries: pourquoi tarde-t-on à fluorer l’eau potable?

TVA Nouvelles

 - Agence QMI

L’Ordre des dentistes du Québec effectue une sortie en règle pour réclamer la fluoration de l’eau potable à travers la province: une initiative qui permettrait d’améliorer grandement la santé dentaire et financière de la population.

Ajouté en petite quantité à l’eau qu’on boit, le fluor est une molécule qui permettrait de combattre les caries efficacement: une maladie répandue à travers le Québec, la province avec le pire état de santé bucco-dentaire au pays.

D'ailleurs, si on le compare à l’Ontario et aux États-Unis, qui affichent des taux respectifs de fluoration de 76 % et 72 %, le Québec fait piètre figure avec moins de 3 %.

Un coût «énorme» pour les Québécois

Barry Dolman, président de L’Ordre des dentistes du Québec, n’a pas mâché ses mots lorsqu’est venu le temps de décrire la situation actuelle: «c’est un complot de certaines personnes qui partagent toujours de la désinformation», a-t-il dénoncé, en évoquant les groupes militants opposés à la fluoration de l'eau potable.

Selon l’expert, le nœud du problème de cet important enjeu de santé publique réside dans le fait que la décision de fluorer l’eau ou non se trouve entre les mains d’élus municipaux qui «n’ont aucune compétence dans ce genre de décision» et qui «ont tellement peur d’aborder ce sujet de crainte de perdre leur siège».

«Le coût est énorme pour les Québécois», a-t-il ajouté, donnant en exemple les familles à faibles revenus qui peinent à se payer des soins bucco-dentaires ou qui s’en privent à cause des coûts prohibitifs.

À cet effet, chaque dollar investi en fluoration permettrait de réduire de 38 $ à 60 $ les dépenses en traitements dentaires.

Barry Dolman martèle aussi que le fluor n’est pas une molécule dangereuse et qu’il s’agit d’une substance naturelle. «Si tu t’achètes une bouteille de Perrier, il y a du fluor là-dedans», a-t-il fait remarquer.

«On a bon espoir que le gouvernement de François Legault va prendre le flambeau et faire quelque chose», espère-t-il.