/regional/sherbrooke/estrie

Une savonnerie inondée perd une grande partie de sa production

TVA Nouvelles

La Savonnerie des Diligences, située à Austin, en Estrie, a été durement touchée par la pluie de derniers jours, ce qui pourrait remettre en cause son avenir.

Une inondation a enseveli le sous-sol de l’entreprise artisanale sous 3 pieds et demi d’eau dans la nuit de jeudi à vendredi, condamnant une très grande partie de la production.

Les pertes occasionnées par la tempête sont estimées à 200 000$.

En plus des savons, les produits corporels, le matériel informatique, la ligne de production et celle de l’expédition ont été atteints par l’accumulation d’eau.

La propriétaire et fondatrice de la Savonnerie des Diligences, Marie-Ève Lejour, estime qu’une tonne de savon a été perdue dans le sinistre.

 «On est pas mal à capacité maximale à ce temps-ci de l’année, Noël oblige» explique-t-elle à la caméra de TVA Nouvelles.

Un sinistre non-couvert par les assurances

Au grand regret de Marie-Ève Lejour, le type d’inondation qui a envahi le sous-sol de son entreprise ne semble pas être couvert auprès de ses assurances, puisqu’il s’agirait d’une inondation par ruissellement.

«Si ce n’est pas assuré, on se demande comment on va trouver les sous pour acheter les matières premières et repartir la production» explique Mme Lejour.

L’entreprise a également lancé une campagne de socio-financement sur GoFoundMe pour toucher les dons de la population.

Le «Mont savon»

L’équipe de travail de 35 personnes dépêchée sur les lieux du sinistre ont déplacer les grandes quantités de savon à l’extérieur de l’usine, sur une bâche, afin de les couper de toute humidité.

«On avait disposé les savons à l’extérieur sur une toile dans le but de les jeter ou de les donner à un organisme.»

Cette montagne de savons a été rebaptisée le «Mont savon» par la fondatrice.

L’entreprise a finalement invité le public à venir récupérer les savons dans le but de les réutiliser pour des produits ménagers ou pour se laver les mains.

Les citoyens ont eu l’opportunité de faire une contribution volontaire pour aider la petite entreprise artisanale.

«On s’en relève avec de l’amour, avec des gens et une équipe de travail de 35 personnes hyper mobilisées» conclut Marie-Ève Lejour.

Un certain nombre de savons ont toutefois pu être relocalisés à une autre installation appartenant à l’entreprise, située à Bolton.