/news/politics

Déguisement de Catherine Dorion: «qu’elle arrête de faire un show», dit Gaudreault

Agence QMI et Geneviève Lajoie

Le député péquiste Sylvain Gaudreault dit douter de l’implication de la solidaire Catherine Dorion dans sa circonscription au moment où une photo du «déguisement» de député de cette dernière fait des vagues.  

S’il laisse au président de l’Assemblée nationale, François Paradis, le soin de trancher ce débat, Sylvain Gaudreault se montre plutôt critique quant au travail de la députée solidaire dans sa circonscription de Taschereau, à Québec.  

  

  

«Elle a beau s’habiller comme elle veut, tout ce qu’on veut c’est qu’elle fasse son travail dans le comté et là-dessus, j’ai de sérieux doutes», a-t-il indiqué en point de presse mardi.  

M. Gaudreault dit avoir été impliqué dans plusieurs dossiers concernant Taschereau où la députée solidaire était aux abonnés absents. C’est le cas du dossier de la clinique SABSA et du port de Québec, où il n’a «jamais vu» Catherine Dorion pourtant connue pour ses nombreuses controverses sur son habillement à l’Assemblée nationale.  

«Donc qu’elle arrête de faire un show et qu’elle s’occupe de son comté», a ajouté Sylvain Gaudreault.

GND à la défense de sa collègue

Catherine Dorion a été élue parce qu’elle bouscule les conventions, estime le député solidaire Gabriel Nadeau-Dubois, venu à la défense de sa collègue qui est sur la sellette en raison d’une photo où on la voit déguisée en députée. 

Il ne s’agit que d’une photo sarcastique, a insisté mardi le leader parlementaire de Québec solidaire. «C’est un déguisement, c’est une réplique sourire en coin à certaines personnes dans l’espace public qui ont reproché à Catherine de ne pas avoir de classe. Alors elle a voulu répondre, avec un sourire en coin, en disant ‘voyez ce dont j’aurais l’air si je m’habillais comme vous souhaitez que je m’habille’», a-t-il précisé, à l’Assemblée nationale.

Certains observateurs ont reproché à Catherine Dorion d’avoir opté pour une jupe plutôt courte dans son choix de déguisement.

«Je pense qu’en 2019, je pense qu’on devrait se garder de commenter le corps des femmes qui font de la politique et leur manière de s’habiller», a répliqué Gabriel Nadeau-Dubois.

Selon lui, les électeurs ont justement choisi sa collègue pour sa différence. «Catherine Dorion a été élue par plusieurs milliers de voix de majorité dans la circonscription de Taschereau en ne cachant pas sa personnalité, c’est une députée différente, c’est une députée qui bouscule les conventions, c’est pour ça que les gens de sa circonscription l’ont élue et par cette blague-là, elle a voulu même faire un peu d’autodérision sur le fait qu’elle est bien consciente qu’elle bouscule un peu parfois certaines personnes».

Dans la même catégorie