/regional/estduquebec/basstlaurent

Le nombre de collisions entre animaux et véhicules bondit

Simon Gamache-Fortin | TVA Nouvelles

Le nombre de collisions entre des véhicules et des animaux a bondi de 32 % au cours des dernières années au Québec, amenant les autorités à lancer un appel à la prudence.

Le nombre d’accidents impliquant des animaux est passé de 5757 en 2015 à 7608 en 2018, selon les chiffres de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Lorsqu’un conducteur est impliqué dans un accident avec un animal de plus de 25 kilogrammes, il doit contacter les policiers.

«À partir du moment que vous frappez un orignal, un chevreuil, par exemple, vous devez le rapporter à la Sûreté du Québec, même s’il n’y a pas eu de dommages à votre véhicule. C’est important de le faire. Nous, on va compléter un rapport dans ce sens-là. Si l’animal est mort, nous allons faire en sorte de disposer de la carcasse», a expliqué Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La SAAQ effectue des campagnes de prévention sur la question sur les réseaux sociaux.

«Malheureusement, ces accidents-là vont arriver, le soir, la nuit, tôt le matin où souvent, l’automobiliste, le conducteur est peut-être moins vigilant, donc a été moins capable de réagir. C’est certain qu’il faut adapter sa vitesse. La Société joint son message à d’autres organisations», a affirmé Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ.

Dans l'Est-du-Québec, un accident impliquant un cervidé est répertorié chaque jour. Les automobilistes sont d'ailleurs invités à redoubler de vigilance dans les zones où il y a des panneaux indiquant la présence de cervidés.