/news/law

Une femme et son chien attaqués à Trois-Rivières

Charel Traversy | TVA Nouvelles

Une femme de Trois-Rivières a été sauvagement attaquée le 20 octobre dernier par un chien dangereux, qui serait un pitbull.

Elle a été sévèrement blessée en voulant sauver son chien.

Encore ébranlée par les événements, Sylvie Tremblay veut porter plainte afin de se sentir de nouveau en sécurité dans son quartier. Le chien à l'origine de l'attaque avait été adopté par sa propriétaire à la SPA il y a deux ans.

Sylvie Tremblay marchait sur sa rue à Trois-Rivières lorsque le chien d'une voisine s'est échappé de sa cour et a foncé sur elle et son chien Angy.

Les deux femmes ont tenté de séparer les deux chiens. Mme Tremblay a été mordue à son tour et a subi une fracture à la main gauche. Elle a eu de nombreux points de suture.

«Elle a voulu lui sauter à la gorge et a mordu son poitrail. Mon chien hurlait. On a essayé de les séparer. J’allais repartir et le chien a sauté et mordu la patte d’Angy», a confié Mme Tremblay.

Le pitbull a été placé en quarantaine pour évaluer sa dangerosité. Sylvie Tremblay déplore que la facture de l'évaluation et celle de l'euthanasie, si c'est le cas, seront envoyées à la propriétaire du chien et non à la SPA.

«Le pitbull avait huit ans d'antécédents avant de le donner à la dame. Il vient d’où ce chien et est-ce qu'il a mordu avant? On est incapable de le savoir», mentionne Mme Tremblay.

Selon elle, l'organisme a une part de responsabilité dans cette histoire. La SPA Mauricie se défend et maintien que tous les chiens sont évalués avant d'être placé en famille d'accueil. Un chien jugé dangereux n’est jamais placé en adoption.