/news/politics

Le certificat «pneus d'hiver» est ridicule selon le ministre Bonnardel

TVA Nouvelles d'après Denis Therriault

Au lendemain de la diffusion de l'émission «J.E» soulevant des doutes sur les méthodes utilisées par Transports Canada pour accorder la certification «pneus d'hiver», le ministre québécois des Transports, François Bonnardel, exige maintenant des changements de la part de l’organisme fédéral.

«C’est ridicule de s'imaginer ou de laisser croire qu'un pneu quatre saisons qui a l'homologation puisse faire le travail», affirme le ministre Bonnardel.

«J.E» a constaté que les critères de Transports Canada sont si simples que des pneus tout climat, l'équivalent du quatre saisons, peuvent avoir le pictogramme du flocon avec flanc de montagne, le logo de certification obligatoire sur les pneus d'hiver au Québec. Une information qui fait réagir le ministre des Transports.

«Ça reste beaucoup trop facile, pour certains manufacturiers, d'obtenir cette homologation. Je vais voir de quelle façon le prochain ministre des Transports au fédéral va travailler ce dossier. Mais il en va de la sécurité des automobilistes.

La contrefaçon de pneus d'hiver, ces commerçants qui importent des pneus avec pictogramme, des pneus qui ne répondent pas du tout aux normes est une problématique qui a aussi interpellé M. Bonnardel.

«Je n'avais pas idée que c'était aussi simple. Je savais qu'il y avait une certaine forme d'invasion de pneus d'hiver et de pneus d'été qui viennent, donc, d'autres pays.

Le ministre veut maintenant avoir des explications de Transports Canada sur cette certification, il faudra que les critères changent selon lui.

«Je ne peux pas accepter qu'on va mettre un pictogramme sur un pneu qui est à peine plus performant qu'un pneu toutes saisons. [...] Pour moi, c'est une question de sécurité. Et dans ces circonstances, le sujet sera d'actualité, pour moi, au mois de janvier prochain, quand je vais rencontrer mes homologues. On verra la suite.»

En attendant que la norme fédérale sur la certification «pneus d'hiver» soit changée, François Bonnardel demande à la Société d'assurance automobile du Québec d'informer les Québécois sur ce qu'est un bon pneu pour affronter les routes hivernales au Québec.