/news/world

En renouvelant ses ordonnances elle découvre qu’elle est... morte!

TVA Nouvelles d'après CNN

Capture d'écran | CNN

Une femme du Texas a eu toute une surprise en se présentant à la pharmacie comme à l'habitude pour récupérer ses médicaments.

Sherry Ellis, une dame de 73 ans de Magnolia au Texas, a tenté de procéder au paiement de sa prescription lorsque sa carte bancaire a été refusée. Suspicieuse, elle intente des recherches.

Après une visite à la banque et une série de coups de fil, elle découvre qu'elle a été déclarée cliniquement morte par la Social Security Administration quelques jours plus tôt, d’après CNN.

«Avec ma carte refusée partout, je ne peux pas mettre d’essence dans ma voiture, je ne peux pas m’acheter de nourriture, je ne peux rien faire!» s’est exclamée la femme.

«Je ne sais pas j’ai été morte pendant combien de temps avant de le découvrir» a-t-elle ajouté, toujours ébranlée par les événements.

Selon des données de 2016, le Bureau de l’inspecteur général des États-Unis aurait pris connaissance d’un peu moins de 1 000 cas de déclarations de décès erronées par mois.

Bien qu’un événement semblable puisse sembler cocasse aux premiers abords, les décès déclarés par erreur peuvent entraîner des licenciements et de graves difficultés financières pour les personnes touchées.

 
  

Sherry Ellis a notamment confié à CNN que son chèque de sécurité sociale, son assurance-maladie et son assurance secondaire ont tous été suspendus.

 
  

D’ailleurs, la dame doit consommer pas moins de 10 médicaments différents pour la tension artérielle, les problèmes d'estomac et les problèmes cardiaques pouvant coûter jusqu'à 1 400 $ sans assurance.

La dame et son mari, qui ont une santé financière fragile, devront faire face à la bureaucratie de la Social Security Administration avant que le dossier de la «défunte» revienne à la vie.

«Tu es mort aux yeux du monde mais tu n’es pas mort. C’est un grand sentiment de solitude» a conclut Sherry Ellis.