/news/politics

Mouvement en soutien à Catherine Dorion et son coton ouaté

Jérémy Bernier | Le Journal de Québec

CAPTURE D'ÉCRAN

Deux femmes ont créé l’événement « Mon coton ouaté mon choix » pour soutenir la députée de Québec solidaire Catherine Dorion dans ses choix vestimentaires.

Andréanne Pâquet et Willy Blomme proposent aux femmes d'enfiler un coton ouaté, le 12 novembre prochain, et de se prendre en photo avec le mot-clique #MonCotonOuatéMonChoix. Le tout, dans le but de démontrer leur solidarité avec Mme Dorion et la cause féministe.

Rappelons que certains députés s’étaient plaints, jeudi dernier, au président de l’Assemblée nationale du coton ouaté que portait Mme Dorion. Celle-ci avait alors « préféré quitter » le Salon bleu pour éviter au président de prendre une « décision ridicule ».

Ingérence masculine

« Le corps des femmes ne vous appartient pas. Le choix vestimentaire des femmes ne vous appartient pas. Coton ouaté, brassière, mini-jupe, voile, salopette. Ce n’est pas de vos affaires. On fait bien notre travail et on portera ce qu’on voudra », peut-on lire sur la page Facebook de l’événement.

Selon les instigatrices du mouvement, la stigmatisation à laquelle doit faire face Mme Dorion en raison de la façon dont elle s’habille s’apparente aux cas de plein d’autres Québécoises qui se font juger pour ce qu’elles portent.

« Il n’y aucun questionnement à se faire. Elle a été jugée parce qu’elle était une femme », a tranché Willy Blomme, l’une des organisatrices.

Elle fait d’ailleurs la comparaison avec Safia Nolin qui s’était fait critiquer pour ses choix vestimentaires lors du gala de l’ADISQ, en 2016.

Vers 20h, samedi soir, l’événement rassemblait un peu moins de 900 participants.

Même la principale intéressée a partagé la publication, vendredi, elle qui a semblé très émue par le geste : « Je finis pus (sic) d’être touchée aujourd’hui par vos messages d’encouragement. Et là, ça. »

Dans la même catégorie