/news/world

Un célèbre historien soupçonné d’avoir décapité son ex-étudiante

Agence France-Presse

Un célèbre historien russe, spécialiste de Napoléon et décoré de la Légion d'honneur en France, a été interpellé samedi à Saint-Pétersbourg, soupçonné d'avoir tué son ancienne étudiante, a-t-on appris de la police locale.

«Un homme de 63 ans a été sorti samedi matin des eaux de la rivière Moïka, dans le centre-ville. Dans son sac à dos, on a découvert deux bras de femme et un pistolet d'alarme. Il est soupçonné de meurtre», a indiqué le Comité d'enquête russe dans un communiqué.

Une source dans la police locale a indiqué à l'AFP, sous couvert d'anonymat, que l'homme arrêté est Oleg Sokolov, professeur à l'université de Saint-Pétersbourg.

Les médias locaux ont précisé de leur côté qu'Oleg Sokolov, ivre, serait tombé à l'eau alors qu'il tentait de faire disparaître les membres de la jeune femme dans la rivière.

Selon les médias russes, la police a découvert au domicile de M. Sokolov le corps décapité d'Anastassia Echtchenko, 24 ans, qui avait été son étudiante et avait co-signé plusieurs travaux avec lui.

L'historien aurait reconnu avoir tué la jeune femme chez lui il y a deux jours, assure le journal local 47news.ru, citant des sources anonymes dans la police.

Décoré en 2003 de la Légion d'honneur en France, Oleg Sokolov a eu un rôle de conseiller sur plusieurs films historiques et a écrit plusieurs livres consacrés à Napoléon. Il est aussi membre du conseil scientifique de l'Institut de sciences sociales, économiques et politiques (Issep), l'école fondée par l'ancienne députée française d'extrême droite Marion Maréchal Maréchal à Lyon, en France.

Il a aussi fondé un populaire mouvement de reconstitutions historiques en Russie, au cours desquels plusieurs milliers de figurants rejouent notamment des grandes batailles de l'histoire.