/news/world

Une «feuille artificielle» permet de transformer du CO2 en carburant

Agence QMI

feuille verte de vigne en macro

Stock Adobe

Des chercheurs de l’Université de Waterloo, en Ontario, ont mis au point une «feuille artificielle» qui miment celles des arbres, qui permet de transformer le dioxyde de carbone en méthanol.

Leur prouesse a fait l’objet d’un article cette semaine dans le journal scientifique «Nature Energy».

«Nous appelons cela une feuille artificielle car elle imite les feuilles réelles et le processus de photosynthèse, a déclaré par voie de communiqué Yimin Wu, professeur d'ingénierie à l'Université de Waterloo, qui a dirigé la recherche. Une feuille produit du glucose et de l'oxygène. Nous produisons du méthanol et de l'oxygène.»

La photosynthèse est ce qui permet aux plantes de produire leur énergie. Avec les rayons du soleil et de l’eau, elles peuvent capter le CO2, principale molécule responsable des changements climatiques, en rendant de l’oxygène et du glucose, principalement.

Dans la technologie développée par l’Université de Waterloo, de l’oxyde cuivré est mélangé à de l’eau. Sous une lumière blanche et en y intégrant du CO2, la lotion a produit de l’oxygène et du méthanol, un alcool proche de l’éthanol qui est utilisé comme biocarburant pour les voitures. Il suffit alors de distiller l’eau pour récupérer l’alcool.

Reproduire de la photosynthèse n’est pas une nouvelle idée. Déjà dans les années 1990, une équipe américaine avait réussi à produire de l’hydrogène avec ces mécanismes, a rappelé le magazine «Sciences et Avenir», qui ont été perfectionné par la suite. Toutefois, cette technologie se butait à la difficulté de mise en industrialisation. Son rapport énergétique était aussi négatif, c’est-à-dire qu’on consommait plus d’énergie qu’on en produisait.

Or, le procédé ontarien se veut bon marché et ne nécessite pas d’électricité. Les scientifiques ont donc bon espoir de pouvoir industrialiser leur méthode.

«Je suis extrêmement enthousiasmé par le potentiel de cette découverte qui va changer les choses, a conclu Wu. Le changement climatique est un problème urgent et nous pouvons contribuer à réduire les émissions de CO2 tout en créant un carburant alternatif.»

Dans la même catégorie