/news/currentevents

Drame de Lachine: un nombre inquiétant de logements sans avertisseur

Agence QMI

Les pompiers de Montréal ont affirmé, au lendemain du tragique incendie de Lachine où une mère et sa fillette de huit ans ont perdu la vie, qu’une proportion inquiétante des logements de l’immeuble n’avait pas d’avertisseur de fumée fonctionnel.

Sur les 52 logements, au moins 24 n’étaient pas munis d'un détecteur de fumée en état de marche.

«357 portes ont été visitées dans le quartier [samedi] et 100 d’entre elles avaient un avertisseur non fonctionnel ou manquant», a ajouté Matthew Griffith, chef de la section prévention au Service de sécurité incendie de Montréal (SIM).

Selon ce dernier, environ 25 % des logements de Montréal sont dans une situation semblable, et ce, malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation et les quelque 20 000 inspections annuelles d’agents de prévention.

«C’est le moyen le plus efficace de sauver des vies [...]. Vous avez environ deux minutes pour sortir de votre logis si un incendie se déclare», a rappelé Matthew Griffith.

Cela dit, les pompiers ne peuvent dire, pour le moment, si le drame de Lachine a été causé par un détecteur de fumée non fonctionnel. «On croit qu’il y avait un avertisseur de fumée sur place, mais était-il fonctionnel ou non? C’est l’enquête du SPVM qui va nous le dire», a souligné le pompier.

Pour l’instant, la thèse d’un article de fumeur laissé sans surveillance est priorisée par les enquêteurs.

Dans la même catégorie