/news/currentevents
Populaire

La fillette de 4 ans toujours dans un état critique

Amélie St-Yves | Journal de Montréal

Des jumeaux de 13 ans n’ont eu d’autre choix que de se lancer d’une fenêtre pour échapper au brasier qui a coûté la vie à leur mère et leur sœur, dans la nuit de vendredi à hier, à Montréal.

Le feu s’est déclaré vers 23 h vendredi, dans un logement situé au deuxième étage d’un immeuble d’une cinquantaine de portes sur la rue Duff Court, dans l’arrondissement Lachine.

Deux voisins se sont retrouvés dehors, sous une fenêtre dans laquelle il y avait deux adolescents de 13 ans qui criaient d’aller sauver leur mère et leurs sœurs, prises au piège. Mais les flammes étaient déjà trop intenses, selon des témoins.

« Je leur ai dit : “Écoutez, il faut que vous sortiez, sinon vous allez mourir” », a raconté Alain Makelele, qui a vidé un conteneur et grimpé dessus pour se rapprocher des jeunes.

«Boucane noire»

Les jumeaux étaient intimidés par la hauteur de la fenêtre, qui est au deuxième étage, mais où un stationnement sous-terrain s’ajoute sous le premier étage.

« Ils n’étaient plus capables. Ils étaient en train d’étouffer dans la boucane noire, s’est souvenu Pierre Prégent. C’était ça [sauter], ou ils mouraient là. »

Le premier garçon a fini par sauter sous les encouragements des voisins, et a été partiellement rattrapé par M Prégent. 

Le jeune est toutefois mal tombé sur ses jambes, d’après des témoins.

Le deuxième jumeau craignait toutefois toujours de se jeter dans le vide. Les bons samaritains lui ont crié de s’accrocher à l’extérieur de la fenêtre, en attendant que les pompiers viennent le secourir. À bout de forces, il est finalement tombé sur les deux hommes qui tentaient de l’aider.

« [Les garçons] ont subi des blessures sommes toutes mineures qui ne mettent pas leur vie en danger », a confirmé l’agent Jean-Pierre Brabant, du Service de police de la Ville de Montréal.

Scène marquante

La mère des jumeaux, Joanna Wayne, 40 ans, et leur sœur de 8 ans ont eu moins de chance. Leur décès a été constaté à l’hôpital. Leur autre petite sœur de 4 ans luttait toujours pour sa vie hier soir.

Les voisins ne seront pas près d’oublier la scène où des ambulanciers tentaient de réanimer les victimes en pleine rue.

« Je fais juste me fermer les yeux, et je pense à ça », s’est désolée Cindy Barbier.

Malinda Germann, une amie de la mère, avait le cœur brisé. « Elle faisait du mieux qu’elle pouvait pour ses enfants », a-t-elle dit.

Pas une première

Toute la journée hier, des gens ont entassé des peluches sur les marches de l’immeuble, en hommage à la petite victime de 8 ans.

« C’est désolant. C’est des choses (sic) qui ne devraient pas arriver », a dit Denise Lafleur, après avoir déposé sa peluche.

Plusieurs voisins ont par ailleurs rapporté que les pompiers avaient eu à intervenir mercredi dernier au même immeuble et qu’il y a eu évacuation. Une voisine avait contacté les pompiers après avoir remarqué que de la fumée s’échappait du même logement qui a pris feu vendredi soir.

Une cigarette oubliée pourrait être en cause, croient les autorités.