/news/society

Les garages débordés par les changements de pneus

Étienne Paré | Agence QMI

Avec les 15 cm de neige qui sont attendus sur Montréal pour mardi, les mécaniciens en ont plein les bras avec les changements de pneus, surtout que la date limite pour passer en mode hiver a été devancée au 1er décembre cette année.

«C’est une très très grosse journée, probablement l’une des plus grosses de l’année», a confié Patrick Laratte, propriétaire du garage Kellysawill, l’un des seuls qui était ouvert ce dimanche à Montréal.

Les autres jours de la semaine risquent d’être aussi très occupés dans son commerce. En fait, M. Laratte s’attend à ne pas arrêter dans les deux prochaines semaines.

Face à pareille cohue, il deviendra difficile pour les automobilistes de se conformer à temps à la nouvelle règlementation, constate le garagiste.

«Prendre rendez-vous par téléphone, ça risque d’être difficile. Le mieux, c’est de prendre quelques heures de son temps et de se rendre directement en magasin avec sa voiture», a conseillé Patrick Laratte à ceux qui n’ont pas encore prévu le coup.

Des retardataires, il en a toujours eu, mais cette année, il y en a quand même beaucoup plus. Plusieurs personnes ignorent en effet encore que la date maximale pour avoir ses pneus d’hiver n’est plus le 15 décembre, mais bien le 1er de ce mois. Les contrevenants s’exposent à une amende pouvant aller de 200 à 300 $, selon le ministère des Transports.

Ce changement apporté au règlement n’est cependant pas le seul élément qui explique pourquoi les mécaniciens sont aussi débordés cette année.

«La quantité de voitures augmente, mais, en même temps, il y a une pénurie de main-d’œuvre dans les garages», a insisté Patrick Laratte.

Se préparer pour mardi

CAA-Québec affirme être au courant de cette réalité et reconnaît que certains automobilistes ne seront pas tous conformes le 1er décembre prochain.

«Pour les années à venir, il va falloir étendre la saison pour poser les pneus. Nous, on recommande aux gens maintenant se prendre rendez-vous au début du mois d’octobre», a expliqué Pierre-Olivier Fortin, porte-parole de CAA-Québec.

Chose certaine, plusieurs Montréalais auront toujours leurs pneus d’été quand les routes de la métropole seront drapées d’un manteau blanc mardi matin. À ces derniers, CAA-Québec recommande carrément d’éviter de prendre leur auto et demande à leur patron d’être compréhensif.

Il faut dire qu’Environnement Canada prévoit une heure de pointe difficile mardi. Même ceux qui seront équipés en hiver devront adapter leur conduite.

«Avec la première grosse neige, il faut se réapproprier l’hiver. Il faut garder en tête que les ponts et les viaducs sont glissants et garder une plus grande distance avec les autres véhicules. Il faut aussi penser à bien déneiger sa voiture pour les autres, en particulier le toit et les phares», a rappelé Pierre-Olivier Fortin.

Pour sa part, le MTQ assure être prêt à faire face à l'arrivée de l'hiver. «Le ministère est prêt. On suit l'évolution de la situation, avec le type de précipitation», a affirmé un porte-parole, Martin Girard.

Le MTQ assure le déblaiement d'environ 3000 km de routes et d'autoroutes dans les 82 municipalités formant la Communauté métropolitaine de Montréal. Quelque 210 camions seront fin prêts à prendre la route dès l'arrivée des premières précipitations, en fonction des besoins, a souligné M. Girard.