/news/politics

Les jeunes péquistes invitent Catherine Dorion à respecter le décorum

Patrick Bellerose | Le Journal de Québec

PHOTO D'ARCHIVES

La présidente des jeunes péquistes invite la solidaire Catherine Dorion à respecter le décorum de l’Assemblée nationale, par respect pour les peuples qui luttent pour la démocratie.

Le coton ouaté avec lequel Mme Dorion s’est présentée au Salon bleu jeudi dernier était «un manque de respect pour nos institutions», a déclaré la présidente du Comité nationale des jeunes du PQ, Frédérique St-Jean, en marge du congrès de refondation du parti à Trois-Rivières.

«Je suis très ouverte, mais à un moment donné, je pense que tu regardes partout dans le monde avec le Chili, le Liban, l’Algérie, qui manifestent pour avoir une démocratie... Nous, on a une belle démocratie, on a des belles institutions, on a des gens à l’Assemblée nationale qui font leur job parce qu’ils veulent faire leur job de députés, ajoute-t-elle. À un moment donné, je pense qu’il faut aussi respecter cette fonction-là. On est chanceux au Québec d’avoir une belle démocratie.»

Mme St-Jean souligne qu’elle ne souhaite pas se «retrouver avec du Trump» au Québec. «Il faut faire attention», dit-elle.

Règles demandées

Le chef intérimaire, Pascal Bérubé, demande pour sa part au président de l’Assemblée nationale d’éclaircir les règles concernant l’habillement au Salon bleu. «Ça prend un règlement», dit-il. Pour le moment, la règle prévoit simplement qu’un député doit se présenter en «tenue de ville», une définition relativement large.

Pour le reste, M. Bérubé refuse de se prononcer sur l’incident. «Je ne veux pas commenter ça, parce qu’on fait le jeu de ceux qui veulent se faire remarquer», lance-t-il.

Dans la même catégorie