/sports/homepage

Les Sounders champions de la Coupe MLS

Dave Lévesque

 - Agence QMI

Ça faisait 10 ans que la ville de Seattle attendait ça et les Sounders se sont assuré d’animer la fête de la plus belle des façons en remportant une victoire de 3 à 1 sur le Toronto FC en finale de la Coupe MLS, dimanche après-midi.

Devant une foule 69 274 spectateurs, un record pour un événement sportif présenté au CenturyLink Field, les locaux ont marqué deux fois en seconde demie pour remporter un premier titre à domicile et un second dans l’histoire du club.

Il s’agit d’une douce revanche pour les Sounders qui avaient perdu 2 à 0 contre ce même Toronto FC en finale, en 2017.

Il s’agit néanmoins d’un second triomphe de Seattle sur les Reds, les deux équipes s’étant aussi affrontées en finale en 2016, un match qui a tourné en faveur des Sounders.

Revirement

Le premier but des Sounders est pratiquement un accident puisque le Toronto FC dominait le match depuis le retour des vestiaires.

Les choses ont changé à la 57e minute quand Kelvin Leerdam a décoché un tir hors cadre qui a dévié sur le genou de Justin Morrow, ne laissant aucune chance au pauvre Quentin Westberg.

Les Torontois ont ensuite ouvert le jeu pour aller chercher le but égalisateur, ce qui les a désorganisés.

Victor Rodriguez est venu asséner le coup de massue en frappant énergiquement une balle légèrement pointée en sa direction par Nicolas Lodeiro pour doubler l’avance des locaux à la 76e.

Raul Ruidiaz a jouté la cerise sur le gâteau avec une superbe course pour battre Mavinga de vitesse et loger la balle au-dessus de la tête de Westberg à la 90e. Ce quatrième but de Ruidiaz fait de lui le meilleur marqueur des séries 2019. Il a aussi obtenu une passe sur le but de Leerdam.

Jozy Altidore avec une tête dans les arrêts de jeu (90+3) a privé Stefan Frein du jeu blanc.

Équilibre

Même si les visiteurs ont obtenu les deux tiers de possession du ballon en première demie, on a eu droit à du jeu relativement équilibré.

Les Torontois ont cependant pris le contrôle du couloir gauche grâce aux efforts de Nicolas Benezet et Jonathan Osorio, les deux joueurs les plus remuants pour les Reds.

Dans le camp des Sounders, on n’a pratiquement pas vu Nicolas Lodeiro, complètement englouti à droite pendant que Jordan Morris faisait le boulot à gauche sans qu’il obtienne beaucoup de ballons.

Ce n’est que dans le dernier quart d’heure de la première demie que le jeu a réellement commencé à s’ouvrir. Et c’est lors de ces15 dernières minutes qu’on a vu les meilleures chances pour les deux équipes, Stefan Frei étirant la main sur une bonne frappe de Benezet et Quentin Westberg se dressant devant un Raul Ruidiaz laissé fin seul devant lui.

Décision douteuse

Greg Vanney a décidé d’employer Omar Gonzalez en défense centrale même s’il n’avait pas joué un seul match depuis un mois et en séries éliminatoires.

Il a donc laissé de côté Laurent Ciman qui avait fait du bon boulot jusque-là avec Chris Mavinga.

Sans mettre son équipe dans le pétrin, Gonzalez a souvent semblé être à la peine et s’est souvent fait prendre de vitesse.

C’est surtout dommage pour Ciman qui avait connu de bonnes séries avant d’être laissé de côté pour le match ultime de la saison.