/news/culture

Carole David reçoit le Grand Prix du livre de Montréal

Agence QMI

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Grâce à son recueil de poésie «Comment nous sommes nés», l’écrivaine Carole David a reçu le Grand Prix du livre de Montréal 2019, lundi après-midi.

Ses écrits ont été préférés à ceux d’Alexia Bürger («Les Hardings»), Daniel Canty («La société des grands fonds»), David Clerson («Dormir sans tête») et Kevin Lambert («Querelle de Roberval»).

«Le jury a été réellement touché par cette poésie de la désolation et de la révolte. Une poésie qui absorbe l'époque, qui nous montre ce qui nous construit, ce qui nous détruit. [...] "Comment nous sommes nés" est également une prise de parole au nom des filles et des femmes souvent contraintes à adopter des destins préfabriqués. On retient de ce recueil les images inoubliables d'une écriture sans faille, des narrations précises de ce qui se trame derrière le décor», a laissé savoir Michael Delisle, le président du jury, dans un communiqué.

La victoire de Carole David est accompagnée d’une bourse de 15 000 $ offerte par la Ville de Montréal. L’autrice succède à Marie-Claire Blais qui avait mis la main sur cet honneur l’an dernier pour son roman «Une réunion près de la mer».

Il s’agit du deuxième recueil de poésie en trois ans publié aux éditions Les Herbes rouges à être décoré du Grand Prix du livre de Montréal. En 2017, René Lapierre a accepté l’honneur en raison de la qualité de son livre «Les adieux».