/news/law

Rimouski : nouvelles accusations contre deux agents correctionnels

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

Les deux agents correctionnels accusés, en septembre dernier, de trafic de stupéfiants au centre de détention de Rimouski font maintenant face à de nouvelles accusations criminelles.

De retour en cour au palais de justice de Rimouski lundi matin, Marc-Antoine Demers, 26 ans, et Pierre-Yves Albert, 30 ans, ont dû répondre à de nouveaux chefs d'accusation de distribution de cannabis illicite, de possession et vente de cannabis et de complot pour trafic de drogues.

Ils sont aussi accusés d'avoir accepté de l'argent, alors qu'ils étaient agents de la paix, avec l'intention de faciliter la perpétration d'un crime et d'avoir offert de l'argent dans le même but et enfin d'avoir commis un abus de confiance en permettant l'introduction de drogues au centre de détention de Rimouski.

Au total, les deux hommes doivent maintenant répondre à 20 chefs d'accusation criminelle.

«Si on a porté des accusations, c'est parce qu'on a une preuve hors de tout doute raisonnable à notre avis. Si le procès débutait dans les prochains jours, on serait prêt à le faire», a affirmé le procureur de la Couronne Jérôme Simard.

Les deux suspects ont été remis en liberté sous de sévères conditions. Ils seront de retour en cour le 13 janvier prochain au palais de justice de Rimouski. Et il n'est pas impossible que de nouvelles accusations soient alors portées puisque l'enquête policière est toujours en cours.