/news/law

Un ex-chef cuisinier plaide coupable de gestes à caractère sexuel

Kathleen Frenette | Journal de Québec

Un ex-chef cuisinier qui devait subir son procès pour des gestes à caractère sexuel commis sur une période de huit ans, a finalement choisi de reconnaitre les faits et il a plaidé coupable à onze chefs d’accusation.

Entre 2008 et 2016, ce sont quatre victimes, âgées de 13 et 23 ans, que François Robert a réussi à attirer entre ses griffes et par différents moyens.

Facebook et applications

Si, certains jeunes garçons ont été contactés via des applications destinées aux homosexuels, d’autres l’ont simplement été via Facebook où Robert s’était créé un faux profil au nom de «Franck James».

«En février 2016, à la suite d’échange de messages textes, une victime âgée de 15 ans est allée rencontrer l’accusé chez lui et, en échange de deux paquets de cigarettes, il y a eu contacts sexuels», a résumé au juge Jean-Louis Lemay, la procureure de la Couronne, Me Mélanie Dufour.

L’enquête a également démontré qu’antérieurement, l’ex-chroniqueur a eu des relations sexuelles complètes avec de jeunes adolescents qu’il voyait dans des motels ou encore qu’il recevait chez lui et à qui il donnait des montants d’argent pouvant aller jusqu’à 400$.

Robert a également reconnu avoir contraint un jeune homme à subir une relation anale qu’il avait dès le départ, refusée. « Malgré cela, la relation s’est poursuivie jusqu’à éjaculation», a précisé Me Dufour.

Avec «sa valise»

Robert sera de retour devant le président du Tribunal le 4 décembre dans le cadre des observations sur la peine.

Me Susan Corriveau qui représente l’accusé a déjà fait savoir qu’une suggestion commune serait présentée à la Cour et son client a ajouté, en s’adressant au magistrat, qu’à cette date, il allait « arriver avec sa valise».