/news/society

Bilan-Faim 2019: les célibataires surreprésentés

Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Même si le nombre de demandes d’aide alimentaire a baissé en 2019 par rapport à l’an dernier, les célibataires et les personnes en emploi sont de plus en plus touchés par la faim, selon le Bilan-Faim dévoilé mardi par le réseau des Banques alimentaires du Québec.

Ainsi, 1,9 million de demandes d’aide alimentaire ont été comptabilisées dans ce dernier bilan. Ce qui représente 500 000 personnes aidées chaque mois, soit un Québécois sur 17.

Le bilan révèle également que 790 255 repas ont été distribués en 2019, il s’agit d’une baisse de 1,7 % par rapport à 2018. La demande de paniers de provisions a aussi diminué de 5,5 % pour atteindre 345 184.

Le réseau des Banques alimentaires note cependant par communiqué que «certaines catégories de la population, qu'on pensait plus à l'abri, se retrouvent à devoir faire appel aux services de paniers de provisions pour réussir à se nourrir convenablement».

En effet, les célibataires représentent 49 % des ménages ayant recours aux paniers de provisions en 2019. Et parmi les 18-64 ans qui ont eu recours aux services de paniers de provisions, 13,5 % occupaient un emploi.

Aussi, 39 % des demandes proviennent de ménages avec enfants.

Le Bilan-Faim note toutefois une amélioration dans les services de repas pour les aînés, notamment grâce au Programme de Récupération en supermarché mis en place par le réseau et qui a permis de récupérer plus de 6,5 millions de kg de denrées variées et saines en 2018-2019. L’année 2019 marque aussi une hausse de 49 % des repas offerts dans les popotes roulantes.

«Si les programmes en place ont su montrer leur efficacité, l'ampleur de la tâche ne faiblit pas. Il est donc primordial de soutenir ce réseau d'aide et d'entraide pour que la sécurité alimentaire soit assurée sur tout le Québec. C'est pourquoi nous faisons appel aux gouvernements provincial et fédéral pour qu'ils investissent régionalement pour l'amélioration des infrastructures et des pratiques mises de l'avant par les Moissons et les membres associés», a déclaré Annie Gauvin, directrice générale des Banques alimentaires du Québec, dans un communiqué.