/news/society

Les vaccins pour la grippe se font rares

TVA Nouvelles

Pas toujours facile de réussir à se faire vacciner contre la grippe cet automne.

Plusieurs endroits manquent de vaccins. Résultat : bien des gens qui doivent passer leur tour.

La situation est telle puisque les stocks sont moindres cette année. Une partie des vaccins a dû être détruite puisqu’ils ne répondaient pas aux exigences de qualité.

De plus, depuis l’an dernier, les critères d’admissibilité aux campagnes publiques de vaccination ont changé. Le groupe cible est maintenant constitué des personnes de 75 ans et plus ou celles qui éprouvent des problèmes de santé graves, dont la grippe pourrait aggraver l’état.

Une pharmacie de Trois-Rivières a été contrainte d’abandonner sa campagne de vaccination cette année. La centaine de doses qu’elle avait reçue n’a pas survécu à la panne d’électricité qui a touché le secteur il y a une dizaine de jours.

«Je ne sais pas s’il y a eu un problème au niveau de la fabrication, mais on les a reçus très très tard, raconte la pharmacienne Chantale Bellemare. Les pharmacies ne fournissent pas. Nous ne sommes donc pas capables d’en avoir ni d’en commander.»

De son côté, la Santé publique du Québec précise qu’elle pourra compenser les laissés-pour-compte. Pour ce faire, elle compte élargir les critères d’admissibilité à l’ancien modèle. Une mesure transitoire pour cette année seulement qui regoupera les personnes âgées de 60 à 74 ans et les enfants de 6 à 23 mois.

Dans la même catégorie