/news/society

Neuf astuces pour pelleter sans se blesser

Agence QMI

Montréal reçoit en moyenne 210 cm de neige chaque année, d’octobre à mai. Considérant que chaque pelletée de neige pèse 5 kg, le déblayage peut s’avérer une action assez exigeante pour le corps.

Selon l’Association des chiropraticiens du Québec (ACQ), 31% des Canadiens estiment que le pelletage est responsable de leurs douleurs musculaires et articulaires.

Chaque année, les chiropraticiens observent une recrudescence du nombre de consultations après chaque grosse bordée de neige.

«Les patients que nous recevons en clinique après une tempête de neige se présentent principalement avec des douleurs au bas du dos, au cou et aux épaules», a indiqué Dr Guillaume Corbin, chiropraticien et vice-président de l'ACQ, dans un communiqué.

Le risque de blessures est d'autant plus grand si le patient a une condition préexistante qu'il a négligé de soigner souligne l’organisme.

Neuf astuces à appliquer lors des séances de pelletage

- Faire quelques exercices d'échauffement avant de débuter;

- Pousser la neige au lieu de la soulever lorsque c'est possible;

- Garder le dos droit et forcer en pliant les genoux pour soulever une pelletée de neige;

- Garder la charge de la pelle près de soi pour éviter un étirement musculaire;

- Pivoter le corps en entier pour éviter une torsion du tronc en déposant la pelletée;

- Prendre plusieurs pelletées légères plutôt qu'une seule très lourde;

- Utiliser une pelle légère, ergonomique et adaptée à votre taille;

- Prendre le temps de bouger de la bonne façon plutôt que d'aller vite pour finir rapidement;

- Sortir plusieurs fois pelleter lors d'une tempête plutôt que d'attendre d'avoir un gros amoncellement.