/regional/sherbrooke/estrie

Des résidents de Sherbrooke isolés en raison de l'arrivée hâtive de l'hiver

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Des résidents de Sherbrooke se retrouvent isolés en raison de l'arrivée hâtive de l'hiver.

Ils déplorent que le chantier de construction devant chez eux, sur la rue Hercule dans le secteur Rock Forest, ne soit pas encore terminé et que l'accès à leur cour soit bloqué.

Les travaux de prolongement de la rue Hercule font en sorte que depuis quelques semaines, les entrées de deux résidences et un immeuble à logements sont inaccessibles.

 

Selon les résidents concernés, c'était une situation désagréable qui est devenue invivable avec l'arrivée de la neige.

«On doit pelleter directement sur notre gazon pour se faire un sentier jusqu'à la rue. On ne sait vraiment pas quand nous aurons accès à notre entrée», indique Claire Larochelle.

Ses questionnements et son inquiétude sont est partagée par ses voisines.

«On ne nous a donné aucune date à laquelle les stationnements seront accessibles, je me demande si on va passer tout l'hiver comme ça», mentionne Mylena Bolduc, propriétaire de l'immeuble à logements.

«Il y a une locataire âgée et une autre qui a eu des problèmes de santé dernièrement. Je me préoccupe de leur bien-être et je ne trouve pas ça sécuritaire.»

À partir de vendredi, l'interdiction de stationner dans la rue s'appliquera à Sherbrooke.

«C'est la Ville qui nous a mis dans cette situation-là alors c'est à elle de trouver une solution», demande une locataire, Sylvie Deveault.

Pour sa part, Diane Cormier est stationnée chez le cinquième voisin, une connaissance qui a accepté de partager son entrée.

«J'avais un rendez-vous chez le médecin cette semaine, j'avais de la neige jusqu'aux genoux pour sortir d'ici et j'ai failli tomber trois fois. Je n'ai pas trouvé ça drôle», raconte-t-elle.

La Ville de Sherbrooke assure qu'elle travaille à trouver une solution et que les résidents n'ont pas à s'inquiéter.

Elle précise aussi que le chantier n'est pas géré par l'administration municipale, mais par un promoteur privé.

L'exécutant des travaux, Sintra, n'avait pas répondu aux questions de TVA Nouvelles en milieu de journée.