/regional/montreal/montreal

Des piétons craignent pour leur sécurité

TVA Nouvelles

Le décès d’une octogénaire happée par une voiture à Saint-Léonard, mercredi dernier, a remis à l’avant-plan la question de la sécurité des piétons. Des citoyens et des élus réclament maintenant des changements aux intersections pour rendre les traverses moins dangereuses.

«J’ai peur, pis j’ai peur aussi pour d’autres, affirme Mireille Hamelin, une femme aînée à mobilité réduite. Moi je suis avec ma canne, mais il y en a que c’est pire que moi.»

Elle demande à la Ville de prolonger le temps des feux de circulation pour les piétons à certaines intersections. Avec sa condition, elle affirme qu’elle a besoin de 50 secondes pour traverser certaines artères.

Depuis 2015, le nombre d’accidents causant la mort d’un piéton à Montréal a augmenté pratiquement à chaque année, passant de 11 à 18 victimes en 2018.

Tableau piétons Montréal

 

«Comme élu, on est toujours préoccupé des enjeux, mais là, au mois de septembre, ça a pris vraiment une dimension personnelle», raconte le chef de l’opposition officielle à la Ville de Montréal, Lionel Perez. Son propre père a été happé par une voiture et a subi des séquelles importantes.

«Je suis encore d’autant plus sensibilisé, c’est certain que je vais continuer de talonner l’administration [Plante] sur cet enjeu, assure le chef d'Ensemble Montréal. On a une démographie qui est plus âgée qu’avant, il faut changer les normes.»

L’équipe de Valérie Plante s’est dite très préoccupée par la question. TVA Nouvelles a appris qu’une annonce à ce sujet est prévue la semaine prochaine.

Avec la collaboration d'Andy St-André.