/news/politics

Scheer fustige Blanchet pour ses propos sur le pétrole de l'Ouest

Agence QMI

Le chef conservateur Andrew Scheer accuse le leader bloquiste Yves-François Blanchet d’avoir eu des propos «insultants et fallacieux» à l’encontre de l’Ouest canadien et d’ainsi répéter la «rhétorique mesquine » du premier ministre Justin Trudeau.

«Son hypocrisie et son double langage sont ahurissants», a pesté M. Scheer jeudi dans une déclaration écrite, faisant valoir que le Québec profite des recettes générées dans les provinces des Prairies par le truchement de la péréquation.

Mercredi, M. Blanchet a dit avoir de la difficulté à avoir de la sympathie pour le mouvement indépendantiste de l’Ouest communément appelé «Wexit» en raison de l’«obsession» de nombreux Albertains et Saskatchewanais à accroître l’extraction pétrolière.

«S’ils essayaient de créer un État vert dans l’Ouest canadien, j’aurais peut-être été tenté de les aider. S’ils essaient de créer un État pétrolier, ils ne peuvent pas s’attendre à un soutien de notre part», a-t-il dit.

Les commentaires de M. Blanchet ont suscité l’ire du premier ministre albertain Jason Kenney. M. Scheer, qui est député de la Saskatchewan, s’est joint au concert de critiques en soutenant que la situation économique difficile que vivent les Canadiens dans l’ouest est bien réelle.

Le chef conservateur croit que le leader bloquiste tombe dans les mêmes types de discours que le chef libéral Justin Trudeau et crée ainsi de la division.

«Trudeau diabolise les travailleurs de l’énergie, met des centaines de milliers d’entre eux au chômage et dit dans le monde entier qu’il veut éliminer progressivement le secteur énergétique du Canada», a soutenu M. Scheer.

Dans la même catégorie