/sports/homepage

Thierry Henry à la barre de l'Impact

Dave Lévesque | Agence QMI

Thierry Henry est devenu jeudi le septième homme à occuper le poste d’entraîneur-chef de l’Impact de Montréal depuis l’entrée de l’équipe en Major League Soccer (MLS), en 2012. Il a signé une entente de deux ans assortie d’une option pour la saison 2022.

Découvrez qui est Thierry Henry en visionnant ce reportage

Il succède à Rémi Garde, qui avait été congédié en août dernier et qui a été remplacé, sur une base intérimaire, par Wilmer Cabrera.

Après le directeur sportif Olivier Renard au début de l’automne, il s’agit de la seconde embauche significative du président Kevin Gilmore - en poste depuis janvier dernier - même si celui-ci assure que c’est Renard qui a eu le dernier mot.

Pour Henry, c’est un tremplin qui semble intéressant pour asseoir sa carrière d’entraîneur après un bref passage plutôt catastrophique à l’AS Monaco la saison dernière.

Pas facile

Il s’agit du deuxième emploi d’entraîneur-chef pour Henry ayant brièvement dirigé l’AS Monaco en Ligue 1 française lors de la dernière saison. Là-bas, il a été victime d’un contexte difficile en raison de nombreuses blessures et probablement aussi de son manque d’expérience à la barre d’une équipe.

Les choses ne se sont pas très bien passées pour Henry en terre monégasque, puisqu’après être arrivé alors que la saison était déjà amorcée, le 13 octobre, il a été suspendu de ses fonctions à la fin janvier. Il devait être en poste jusqu’en juin 2021, ce qui lui valu une indemnité de départ estimée entre 10 et 15 millions d’euros, selon le quotidien «The Guardian».

L’équipe se trouvait au 19e et avant-dernier rang et était menacée de relégation. Au cours de son mandat, il n’a remporté que deux victoires en championnat, concluant avec une fiche de 2-7-3.

Selon les échos émanant de Monaco, les relations étaient difficiles avec ses joueurs, avec qui le courant n’aurait jamais très bien passé, certains n’adhérant pas à ses préceptes dès son arrivée. Ainsi, on se demande s’il n’a pas affronté un vent de face pendant les quelques mois où il a été en poste.

Avant son séjour à Monaco, Henry a été entraîneur adjoint de l’équipe nationale de Belgique de 2016 à 2018 et a notamment obtenu la troisième place lors de la Coupe du monde de 2018, en Russie.

Élite

Henry, 42 ans, a pris sa retraite comme joueur en 2014 après une carrière de 22 saisons.

Il a amorcé son parcours professionnel à l’AS Monaco où il a disputé quatre saisons et demie avant de jouer une demi-saison à la Juventus de Turin. Il a ensuite amorcé une association de huit ans avec Arsenal, à Londres, pour ensuite passer trois ans avec le FC Barcelone où il a été coéquipier de Bojan Krkic, ce qui est sans doute un plus pour l’Impact.

Henry a conclu sa carrière en disputant quatre saisons et demie avec les Red Bulls de New York, dans la MLS.

C’est donc un avantage pour l’Impact, puisque Henry connaît très bien le circuit et a séjourné avec une équipe qui est l’un des modèles de la ligue depuis plusieurs années.

Palmarès

Thierry Henry est un monstre sacré du «foot» français et international avec une récolte de 360 buts et 160 mentions d’aide en 790 matchs de club. Il a de plus remporté plusieurs titres nationaux avec ses divers clubs, étant notamment vainqueur de la Ligue des champions avec Barcelone en 2009, en plus d’en être finaliste avec Arsenal en 2006.

Sur la scène internationale, il a ajouté 51 buts et 27 aides en 123 rencontres avec l’équipe de France, avec qui il a remporté la Coupe du monde en 1998, en plus d’être finaliste en 2006 et de participer aux tournois de 2002 et 2010. Il a également remporté la Coupe d’Europe en 2000 et la Coupe des confédérations en 2003.

Ses 51 buts font de lui le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France. De plus, avec ses 411 buts toutes compétitions confondues, il est le meilleur buteur de l’histoire de son pays.-Thierry Henry sera présenté aux médias lundi, selon ce qu'a indiqué l'Impact.