/news/society

Un 3e cas de maladie pulmonaire grave lié au vapotage confirmé au Québec

Catherine Bouchard | Journal de Québec

Man is smoking electronic cigarette or vaporizer.

vchalup - stock.adobe.com

Un troisième cas de maladie pulmonaire grave lié aux produits de vapotage a été confirmé par le ministère de la Santé et des Services sociaux, jeudi.

Le patient est originaire de l’Outaouais.

«La direction de la Santé publique, en collaboration avec ses médecins, enquête présentement sur ce dossier. La personne consommait des produits légaux à base de nicotine», indique Marie-Pier Després, porte-parole au CISSS de l’Outaouais.

L’information doit être éventuellement transmise à l’Agence de la santé publique du Canada.

Vigilance

Le MSSS rappelle que les vapoteurs doivent être vigilants et attentifs à l’apparition de symptômes de maladie pulmonaire, comme de la toux, un essoufflement ou une douleur thoracique.

Il ajoute également que les usagers ne devraient pas utiliser des produits illégaux, qui comportent des risques additionnels. Les produits légaux ne sont pas sans risque.

Finalement, il est important de ne pas modifier les produits vendus par les fabricants.

Deux autres cas de maladie grave liés au vapotage ont été confirmés au Québec, en septembre et en octobre.

Ailleurs au Canada, l’Agence de la santé publique a répertorié deux cas probables au Nouveau-­Brunswick et trois en Colombie-Britannique.

Selon l’Agence, les cas «probables» signifient que l’infection pulmonaire ne pourrait pas être écartée, mais le médecin et l’équipe clinique responsables du patient croient qu’elle n’est pas la seule cause de la maladie.

Huile de vitamine E

Par ailleurs, il n’y a pas que les produits de nicotine qui inquiètent.

Vendredi dernier, les autorités sanitaires américaines ont mis en cause une huile de vitamine E pour expliquer des maladies pulmonaires qui ont touché environ 2000 Américains et causé le décès de 39 d’entre eux.

Cette huile est apparemment ajoutée dans des recharges au cannabis vendues sur le marché noir.