/news/society

Un homme sur quatre en détresse psychologique à Montréal

Dominique Scali | Journal de Montréal

Un Montréalais sur quatre serait en situation de détresse psychologique, selon un sondage dévoilé jeudi par un regroupement d'organismes qui souhaitent comprendre comment faire pour amener la population masculine à consulter davantage.

Quelque 1 540 hommes de Montréal ont répondu à un sondage de la firme SOM réalisé à la fin de l'automne de 2018. Parmi eux, 25% ont dit se sentir «déprimés», «bons à rien» ou «désespérés» suffisamment souvent pour que les chercheurs les considèrent en «situation de détresse psychologique probable».

«Les hommes ont plus de difficulté à demander de l'aide, c'est connu [...] Maintenant, comment on fait pour combler le fossé?», s'interroge Janie Houle, psychologue communautaire et professeure à l'UQAM. 

Une des réponses se trouve du côté des médecins, qui constituent la ressource la plus souvent consultée par les hommes, révèlent les données du sondage. Or, les médecins n'ont pas toujours le réflexe de référer leurs patients aux intervenants psychosociaux, explique Mme Houle.